Huffpost Canada Quebec qc

Élections: les fédérations étudiantes "apartisanes mais pas apolitiques"

Publication: Mis à jour:

MONTRÉAL - Les Fédérations étudiantes collégiale et universitaire ne suggéreront pas à leurs membres pour quel parti voter, mais ne ne gêneront pas pour leur dire de tout faire pour battre le Parti libéral.

"La FEUQ ne recommandera pas, ni la FECQ, d'ailleurs, de voter pour un parti en particulier. On reste 'apartisans' mais on ne reste pas 'apolitiques'. Ça veut dire qu'on ne va pas soutenir un parti ou un autre, mais évidemment, vous aurez compris qu'on ne va pas encourager les jeunes, ni les citoyens, à aller voter pour les libéraux, puisqu'on les juge très sévèrement", a résumé la présidente de la FEUQ, Martine Desjardins.

Mais la Coalition avenir Québec ne trouve pas plus grâce à ses yeux, alors que son chef proposait, plus tôt cette semaine, une hausse des droits de scolarité de 200 $ par année pendant cinq ans plutôt qu'une hausse annuelle de 254 $ pendant sept ans, selon la dernière offre du gouvernement libéral.

"Les libéraux, on invite les gens à ne pas voter pour eux, mais au niveau de la CAQ, pour nous c'est encore pire. Non seulement ils proposent la même chose que les libéraux, mais ils n'ont même pas d'objectifs et de chiffres à l'appui", a tonné Mme Desjardins.

Les présidentes des deux fédérations, Éliane Laberge (collégiale) et Mme Desjardins (universitaire) ont rencontré la presse, mercredi à Montréal, pour expliquer leur plan de campagne qui respectera, selon elles, la loi électorale et la définition de ce qu'est une dépense électorale.

Elles jugeront ainsi les partis non seulement sur la question des droits de scolarité, maisi aussi sur l'environnement et l'éthique, entre autres. Elles ont conçu à cet effet un site web qui fera le point chaque jour sur les enjeux de la campagne.

En lançant leur campagne "Faire la différence" officiellement, les fédérations ont notamment prévenu qu'elles visiteraient plus particulièrement certaines circonscriptions où les libéraux ont été élus avec une mince majorité, de même que les circonscriptions de candidats libéraux en vue comme Sherbooke, celle de Jean Charest, et Outremont, celle de Raymond Bachand.

Allez voter

Les fédérations étudiantes veulent également convaincre plus de jeunes d'exercer leur droit de vote. "On s'est fixé comme objectif réaliste 65 pour cent de participation pour ces élections-ci, pour les 18 à 34 ans. C'est un défi de taille de faire passer de 45 à 65 pour cent le taux de participation. Mais moi, je pense que les jeunes, cette année, comme l'année dernière, vont vouloir faire la différence", a justifié Mme Laberge.

Pour ce faire, elles ont créé des affiches sur des thèmes précis _ "ressources naturelles et énergie; développement durable et humain" ou "partisanerie, corruption et collusion doivent cesser" _ et chercheront à atteindre non seulement les étudiants, mais aussi les jeunes travailleurs, et ce, par Internet et par les réseaux sociaux.

De plus, les fédérations étudiantes manifesteront également le 22 août, tout comme la CLASSÉ (Coalition large de l'association pour une solidarité syndicale étudiante).

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Portraits des chefs
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

La jeunesse québécoise fera la différence au cours des prochaines ...

Invitation aux médias : La FECQ et la FEUQ dévoileront le rôle qu ...

Les libéraux prêts pour la guerre

Élections : le PLQ s'inquiète des intentions de la CLASSE

Après la grève, les élections

La CLASSE entamera une tournée provinciale

La CAQ propose de réduire la hausse des droits de scolarité