NOUVELLES

Une 19e médaille en carrière pour Phelps, qui bat le record de Latynina

31/07/2012 03:09 EDT | Actualisé 30/09/2012 05:12 EDT

LONDRES - C'est officiel: Michael Phelps est l'athlète le plus décoré de l'histoire des Jeux olympiques!

En remportant mardi la médaille d'argent au 200 mètres papillon chez les hommes, puis l'or au relais 4 x 200 mètres style libre, ses 18e et 19e, le nageur américain a éclipsé le record appartenant à la gymnaste soviétique Larisa Latynina, entre 1956 et 1964, pour le plus grand nombre de médailles olympiques en carrière.

Au 200m papillon, Phelps (1:53,01) a été dépassé en toute fin de course par le Sud-Africain Chad le Clos (1:52,96) qui a ainsi mis la main sur la médaille d'or. Le Japonais Takeshi Matsuda (1:53,21) a terminé sur la dernière marche du podium.

Peu de temps après, Phelps a combiné ses efforts à ceux de Ryan Lochte, Conor Dwyer et Ricky Berens pour compléter le relais 4 x 200 mètres libre en 6:59,70, devant la France (7:02,77) et la Chine (7:06,30).

Et comme pour ajouter à l'ampleur du moment, c'est Phelps lui-même qui a eu l'honneur de négocier la dernière portion du relais, et de toucher à la plaque.

«Je veux remercier les gars de m'avoir aider à vivre ce moment, a affirmé le nageur. Je leur ai dit que je voulais une bonne avance avant mon tour (le dernier de la course) et c'est ce qu'ils ont fait.»

L'Américain tentera d'ajouter à sa collection dès mercredi en prenant part aux qualifications du 200m quatre nages individuel, épreuve à laquelle participera également son compatriote Ryan Lochte.

«Ça été une carrière assez incroyable, a confié Phelps. Mais il reste quand même quelque épreuves à disputer.»

Les États-Unis ont d'ailleurs poursuivi leur domination en natation, portant à 16 leur total de médailles depuis le début des Jeux de Londres, dont six d'or.

Allison Schmitt a grimpé sur la plus haute marche du podium lors de la finale féminine du 200 mètres style libre avec un temps de 1:53,61, établissant du même coup un record olympique.

L'Américaine a abaissé de plus d'une seconde le chrono que l'Italienne Federica Pellegrini avait réalisé aux Jeux de Pékin, en 2008.

Schmitt, qui comptait déjà une médaille d'argent et une de bronze à son palmarès à Londres, a devancé la Française Camille Muffat (1:55,58) ainsi que la Britannique Bronte Barratt (1:55,81).

Plus tard mardi, la jeune Chinoise Ye Shiwen, qui avait été mêlée malgré elle à des allégations de dopage mardi, a mérité sa deuxième médaille d'or des Jeux, celle-là aux 200 mètres quatre nages individuel.

Ye a négocié la distance en 2:07,57, un record olympique, pour devancer l'Australienne Alicia Coutts (2:08,15) et l'Américaine Caitlin Leverenz (2:08,95).

Un finaliste canadien

Du côté canadien, Brent Hayden est devenu le deuxième nageur du pays à se qualifier à une finale, se classant sixième à l'issue des demi-finales du 100 mètres style libre. La finale sera disputée mercredi.

En demi-finale, le Britanno-Colombien a inscrit un temps de 48,21 secondes, terminant à 0,58 du meilleur chrono, réalisé par l'Australien James Magnussen.

«Ç'a fait très mal, a dit Hayden, qui participe à ses troisièmes Jeux. Je sais où je dois m'améliorer techniquement. Je suis resté trop en surface après ma poussée contre le mur, j'ai donc dû percer la vague et regénérer ma vitesse un peu plus que je l'aurais voulu.»

Le rêve olympique de deux de ses compatriotes s'est cependant terminé.

Audrey Lacroix n'a pas pu se qualifier pour la finale du 200m papillon, qui doit avoir lieu mercredi. La Québécoise a réalisé le 12e chrono de la demi-finale.

«J'ai connu une bonne course et je me suis bien battue, a noté Lacroix. Je croyais avoir le potentiel d'atteindre la finale, mais malheureusement, mon chrono n'était pas assez bon. C'était bien de nager dans le huitième couloir puisque ça m'a permis de rester concentrée sur ma course.»

Puis, en demi-finale du 200m brasse, Scott Dickens n'a pas été en mesure de se tailler une place parmi les huit premiers. Son temps de 2:11,71 l'a laissé en 16e et dernière place des demi-finales.

PLUS:pc