NOUVELLES

Sept membres du Croissant rouge iranien enlevés en Libye (Croissant rouge libyen)

31/07/2012 09:59 EDT | Actualisé 30/09/2012 05:12 EDT

Des hommes armés ont enlevé mardi sept membres d'une délégation du Croissant rouge iranien qui se trouvaient à Benghazi, dans l'est de la Libye, a rapporté le Croissant rouge libyen qui a réclamé leur libération.

"Un groupe armé a enlevé à 01H00 (23H00 GMT lundi) une délégation de sept membres du Croissant rouge iranien après leur départ du siège du Croissant rouge libyen à Benghazi", a indiqué l'organisation dans un communiqué.

Les Iraniens se dirigeaient en voiture vers l'hôtel Tibesti lorsque les membres d'un groupe armé les ont interceptés, les ont mis à bord d'un autre véhicule et conduits vers une destination inconnue, selon le communiqué.

Le chauffeur de leur véhicule, un Libyen, n'a pas été capturé.

La délégation était arrivée lundi en Libye à l'invitation du Croissant rouge libyen pour discuter "des perspectives de coopération dans le domaine de l'aide humanitaire".

"Le Croissant rouge libyen implore le groupe qui détient la délégation de les libérer en reconnaissance de l'aide et du soutien apportés par le Croissant rouge iranien lors de la révolution du 17 février", indique le communiqué, en référence à la révolte qui a renversé le régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

Des associations de défense des droits de l'Homme s'alarment régulièrement des arrestations arbitraires menées par les milices composées d'ex-combattants anti-Kadhafi, ainsi que de leurs centres de détentions secrets.

L'armée et la police n'étant toujours pas entièrement opérationnelles en Libye, ces milices en profitent souvent pour faire la loi dans le pays depuis la chute du régime de Kadhafi en octobre 2011.

En juillet, un groupe armé avait également enlevé le président du comité olympique libyen, Nabil al-Alam, qui a fini par être relâché au bout d'une semaine.

dsg/al/vl/sb

PLUS:afp