NOUVELLES

Retrouver «Félix», c'est comme revenir à la maison 24 ans plus tard

31/07/2012 09:40 EDT | Actualisé 30/09/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Une bonne partie de la population québécoise n'a pas oublié «le huit du huit, mille neuf cent quatre-vingt-huit», à huit heures (8/8/88), le jour où «Félix», notre poète à la voix chaude, au langage chantant, à la pensée fleurie, a rendu l'âme en nous abandonnant son coeur entièrement investi dans son oeuvre artistique.

Il y aura 24 ans cette semaine que celui dont «les souliers ont beaucoup voyagé» est décédé. Pour souligner cet anniversaire, ARTV diffuse justement le mercredi 8 août, 20h, «Félix», un documentaire du prodigieux Jean-Claude Labrecque, bouleversant de fidélité, consacré au grand homme qui aurait incidemment fêté ses 98 ans le 2 août. On retrouve dans ce petit bijou télévisuel, les images superbes de son coin de pays alors qu'on entend Félix parler de la beauté du monde avec des mots qui oxygènent nos souvenirs, dans l'atmosphère de sa poésie initiatrice à la grandeur et à la simplicité des êtres et de la nature. Comme s'il créait la beauté du temps qui passe, la paix qu'on espère dans l'antichambre du paradis.

On revoit aussi Félix en France, dans les années 1950, alors qu'on le questionne sur sa «parlure» qu'il explique aux Français tout en leur reprochant, déjà à cette époque, leurs trop fréquentes infidélités à la langue française. Car, il s'en est fallu de peu pour que la France ne le «découvre» pas avant nous.

À TV5, on s'envoie en l'air

Cette année marque le 50e anniversaire de l'aventure spatiale. C'est le 12 avril 1961 que Youri Gagarine partait à la conquête de l'espace et Michel Drucker souligne l'événement entouré des neuf astronautes français qui ont fait le voyage et d'artistes qui, à leur manière, ont la tête dans les étoiles.

Ce tour de force réunissant les Jean-Loup Chrétien, Patrick Baudry, Jean-Pierre Haigneré et six autres voyageurs de l'espace a nécessité une logistique et un budget exceptionnels. À ces conquérants s'ajoutent Christophe Willem, Nolwenn Leroy, Hubert Reeves, Mireille Darc qui nous familiariseront à divers aspects de la vie et de l'environnement des astronautes. Ainsi, en Allemagne, on nous présente le Centre des astronautes européens, on s'initie à l'apesanteur, on visite le vaisseau Soyouz et la station Mir, en plus de bénéficier des témoignages des conquérants.

Pour une première fois, l'émission débute sur un gazouillis venu de l'espace puisque l'animateur aura l'opportunité de s'entretenir par l'entremise de Twitter avec André Kuipers, de l'ESA, présentement à bord de la Station spatiale internationale (ISS). «Une nuit dans l'espace», ce dimanche, 15h30, à TV5.

Les rats!

On ne les voit pas mais ils sont là, partout. Ils répugnent mais on les dit plutôt intelligents, c'est d'ailleurs peut-être pour cette raison qu'ils font si peur. Ils ont des organismes capables de s'adapter aux poisons, ils peuvent s'aplatir au point de franchir des espaces très restreints, ils ont de la mémoire et un système de communication remarquables. Pour savoir jusqu'où ils peuvent se distinguer, on a organisé un genre de jeux olympiques pour envahissants rongeurs afin de mesurer l'étendue de leurs facultés et leurs habiletés dans diverses disciplines. «National Geographic / Malin comme un rat», le mardi 7 août, 20h, à Télé-Québec.

Deux occasions de se bidonner à TVA: d'abord le lundi 6 août, 21h, alors que Laurent Paquin présente la deuxième partie de son spectacle «Tout est relatif» dans lequel il nous entretient de consommation, du temps, de la société, et le mercredi 8 août, 21h, avec un montage de «Juste le meilleur de Stéphane Rousseau». On retrouve Madame Jigger, Rico, Chico, Scott Towell, on le revoit en duo avec Franck Dubosc, en compagnie de Dominique Michel, d'Yvon Deschamps, bref, à différentes étapes de ses 20 ans de carrière.

Toujours attendrissants de voir des animaux avec leurs petits mais lorsqu'ils s'adoptent entre les espèces, voilà qui suscite la stupéfaction. Au Canal D, ce dimanche, 21h, «Quand les bêtes s'adoptent» semble donner raison à ceux qui croient que les animaux ont des émotions. Sinon, pourquoi un renard adopterait-il un raton-laveur, idem pour un lémurien et un iguane, un lion et une tigresse, un zèbre et une vache, si ce n'est pas une histoire d'amour?

À RADIO-CANADA: en rediffusion, le docteur Serge Daneault, qui oeuvre auprès des mourants depuis 20 ans, parle de la possibilité d'apprivoiser la mort. En deuxième partie, le père Boulad, un jésuite vivant en Égypte, exprime en langage très clair sa crainte de voir l'action des islamistes s'opposer à la construction d'une véritable démocratie, à «Second Regard», ce dimanche, 13h30.

À TÉLÉ-QUÉBEC: réalisé en 2009, le drame psychologique de Sophie Deraspe fait de Maire-Hélène Bellavance une bénévole dans un centre de soins palliatifs. Depuis la mort de sa grand-mère, la jeune femme éprouve une attirance obsessive pour des êtres en fin de vie. «Les Signes vitaux», le lundi 6 août, 21h.

À RDI: bien que la polygamie soit abolie depuis un siècle, certains mormons s'en prévalent. Or, un tiers des Américains voit cette «pratique» d'un mauvais oeil mais, le mercredi 8 août, 20h, on demande à ces «pratiquants» comment eux se perçoivent.

À TV5: vingt ans plus tard, Marjorie retrouve son amour de jeunesse; Pauline, assistante de notaire, décide de suivre Mathieu, le clown, sur les routes; Hugo, 41 ans, renonce à sa carrière pour devenir père de quatre enfants au foyer. «L'amour, toujours l'amour / Tout quitter par amour» expose le cas de personnes qui n'ont pas hésité à changer de vie pour suivre leur élan du coeur, le lundi 6 août, 22h. Le neuromarketing peut avoir un effet boeuf sur nos habitudes de consommation. Bien que la loi l'interdise, des entreprises étudient, à la demande de commerciaux et dans la plus grande confidentialité, la possibilité d'utiliser des moyens très subtils et surtout indétectables pour influencer la clientèle. On en parle à «Cash Investigation», le mercredi 8 août, 20h.

À MUSIMAX: au volet «souvenirs», on propose, le mercredi 8 août, 20h, «Hollywood Inc. / Elvis à Hollywood» dont ce sera le 35e anniversaire de son décès le 17 août prochain et «Dalida musicalemente», apparaît dans de somptueux costumes, le vendredi 10 août, 21h, pour ce spectacle de chants et danses capté en 1980. La flamboyante Dalida a quitté ce monde, il y a 25 ans cette année.

PLUS:pc