NOUVELLES

Phelps écrit une page d'histoire pendant que la Chinoise Ye Shiwen fait jaser

31/07/2012 06:12 EDT | Actualisé 30/09/2012 05:12 EDT

LONDRES - L'olympisme a un nouveau monarque en l'Américain Michael Phelps, et ses exploits dans la piscine, mardi, ont relégué au second plan les allégations de dopage qui avaient circulé plus tôt dans la journée au sujet d'une autre vedette de la piscine aux Jeux de Londres, la Chinoise Ye Shiwen.

Phelps a mis fin à un suspense qui n'en était pas vraiment un en récoltant deux médailles pour porter son total à 19 en carrière. Il a ainsi effacé la marque réalisée par la gymnaste soviétique Larisa Latynina entre les Jeux de 1956, à Melbourne, et ceux de 1964, à Tokyo.

L'Américain a d'abord mérité l'argent au 200 mètres papillon, mais perdu l'or à la toute dernière seconde au profit du Sud-Africain Chad le Clos. Phelps a mené tout au long de l'épreuve jusqu'à ce le Clos vienne le devancer au fil. Le Sud-Africain a inscrit un chrono de 1:52,96, cinq centièmes de seconde de mieux que Phelps.

Mais ce dernier ne s'est senti nullement menacé lors du relais 4x200 mètres style libre mardi. Précédé par ses compatriotes Ryan Lochte, Conor Dwyer et Ricky Berens, Phelps n'a eu aucune difficulté à préserver la priorité qu'ils lui avaient confiée, réalisant même un meilleur chrono sur 200 mètres que ses trois coéquipiers.

Le quatuor américain a complété la course en 6:59,70, plus de trois secondes devant la France. La Chine a terminé au troisième échelon, tout juste devant l'Allemagne.

Phelps avait récolté sa première médaille des Jeux, une d'argent, au relais 4x100 mètres style libre, dimanche.

Les exploits de Phelps ont solidifié la domination des États-Unis sur la natation depuis le début des Jeux. Les Américains ont amassé rien de moins que 16 médailles, dont six d'or et six d'argent. La Chine (3-2-2) suit loin derrière.

Allison Schmitt a grimpé sur la plus haute marche du podium lors de la finale féminine du 200 mètres style libre avec un temps de 1:53,61, établissant du même coup un record olympique.

L'Américaine, qui comptait déjà une médaille d'argent et une autre de bronze, a abaissé de plus d'une seconde le chrono que l'Italienne Federica Pellegrini avait réalisé aux Jeux de Pékin, en 2008.

L'autre médaille d'or décernée mardi est allée à la jeune sensation chinoise Ye Shiwen, au 200 mètres quatre nages individuel. La nageuse âgée de seulement 16 ans a réalisé un temps de 2:07,57, un record olympique, et a devancé l'Australienne Alicia Coutts (2:08,15) et l'Américaine Caitlin Leverenz (2:08,95).

Ce triomphe est survenu quelques heures après que des allégations de dopage aient circulé à l'endroit de Ye, au point où le Comité international olympique et la Fédération internationale de natation ont dû se porter à sa défense.

La controverse est née après que Ye eut négocié la dernière longueur du 400 mètres QNI, samedi, en 28,93, un chrono inférieur à celui de 29,10 de l'Américain Ryan Lochte lors de la dernière longueur de la même épreuve. Lochte avait remporté l'or.

En plus de connaître une bonne journée à la piscine, la délégation américaine a effectué un retour au sommet de la gymnastique internationale, mardi. Lors du concours par équipes chez les dames, les gymnastes américaines ont récolté leur première médaille d'or depuis les Jeux de 1996, à Atlanta.

Les Américaines n'ont laissé aucun doute, amassant 183,596 points tandis que la Russie terminait loin derrière, à 178,530 points. La Roumanie (176,414) a mérité le bronze.

En plongeon, la Chine a mérité sa troisième médaille d'or en autant d'épreuves, grâce à Chen Ruolin et Wang Hao qui ont dominé le haut-vol synchronisé, devant le Mexique et le Canada.

La France a également ajouté à sa récolte de médailles, Tony Estanguet méritant l'or à l'épreuve monoplace de canoë-slalom en eau vive. Estanguet avait aussi glané l'or de la discipline en 2000, à Sydney et en 2004, à Athènes.

En tennis, l'événement majeur de la journée aura été le marathon de près de quatre heures entre le Canadien Milos Raonic et le Français Jo-Wilfried Tsonga que ce dernier a gagné 6-3, 3-6, 25-23.

Dans les autres matchs, Novak Djokovic a corrigé Andy Roddick, tandis que Andy Murray, Lleyton Hewitt et Maria Sharapova, chez les dames, ont accédé au troisième tour sans difficultés.

En soccer féminin, la Grande-Bretagne (groupe E), la Suède (groupe F) et les États-Unis (groupe G) ont terminé au premier rang de leurs sections respectives, devant le Brésil, le Japon et la France, respectivement. Le Canada et la Nouvelle-Zélande se sont également qualifiés à la ronde éliminatoire qui s'amorcera vendredi.

En basketball masculin, Carmelo Anthony et Kevin Love ont marqué 16 points chacun et Kevin Durant en a ajouté 13 dans un gain de 110-63 des États-Unis face à la Tunisie, mardi soir, transformant un match serré en victoire à sens unique grâce à une spectaculaire deuxième demie.

PLUS:pc