NOUVELLES

Paul Casey a raison de Jhonattan Vegas en prolongation au Skins Game

31/07/2012 03:24 EDT | Actualisé 30/09/2012 05:12 EDT

HALIFAX - Après 18 trous, le champion en titre du Skins Games Telus, Jhonattan Vegas, n'avait pas encore tiré de l'arrière.

Mais l'Anglais Paul Casey n'a eu besoin que d'un coup pour défaire Vegas en remportant le trou supplémentaire et le skin de 100 000 $ qui était à l'enjeu sous forme du coup le plus près du fanion.

Après avoir remporté seulement un skin et 15 000 $ au parcours de Glen Arbour, Casey a terminé la compétition avec huit skins et 185 000 $, grâce à ce coup brillant en prolongation.

Vegas, qui menait après la première journée et après les 18 trous réglementaires, a terminé au deuxième rang avec cinq skins et 85 000 $. Il a été blanchi sur le neuf de retour bien qu'il n'ait jamais perdu la tête, jusqu'à ce que Casey ne remporte les quatre derniers skins au bris d'égalité.

«Nous faisons tous quelque chose pour vivre, mais tu te rends à un point où tu réalises que tu ne fais pas ça (pour gagner) au golf, mais simplement pour jouer avec de bons copains et aider (des oeuvres de charité)», a commenté Casey.

Le Suédois Carl Pettersson (trois skins, 60 000 $), le Canadien Stephen Ames (un skin, 15 000 $) et l'Américain Lucas Glover (un skin, 15 000 $) ont aussi pris part à la compétition.

Si Casey s'ets illustré tardivement, Vegas a volé le spectacle en dépit de la chaleur accablante.

Le puissant Venezuélien a exploité sa masse musculaire, expédiant son coup de départ au 15e trou, une normale-4, directement sur le vert pour s'éloigner du peloton. Il a toutefois requis deux coups roulés et s'est contenté d'un oiselet, reportant le skin au trou suivant.

Inébranlable, il a de nouveau atteint le vert de la normale-4 suivante avec son coup départ. Il a cependant été trop agressif sur son coup roulé pour un aigle, a obtenu un autre oiselet et a vu ces deux skins être reportés au 17e.

«Ces (gros coups de départ) ne signifient rien, a dit Vegas à propos de sa puissance. Je n'ai pas calé mes coups roulés pour des aigles.»

Après qu'on n'ait pu faire de maître sur les quatre dernier trous, chacun des cinq golfeurs demeurait en lice pour le titre. Les organisateurs avaient prévu départager le peloton avec un concours au plus proche du fanion sur une distance de 125 verges.

Ames a trouvé le moyen de blaguer à propos de cette conclusion dramatique.

«Tout était prévu pour les caméras (de télévision), a-t-il lancé. Et nous voulions que Casey triomphe.»

Pour sa part, Casey s'est dit satisfait de l'étrange dénouement — particulièrement en raison de la façon dont ça s'est terminé.

«Je l'adore, a-t-il confié, le sourire aux lèvres. Je n'y vois aucun problème.»

PLUS:pc