NOUVELLES

Les Etats-Unis inquiets des poursuites engagées contre des opposants russes

31/07/2012 06:02 EDT | Actualisé 30/09/2012 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont fait part mardi de leurs vives inquiétudes quant aux poursuites engagées par Moscou contre Alexeï Navalny, un des principaux opposants à Vladimir Poutine, et Pussy Riot, un groupe de punk russe.

Washington est "très préoccupé par les poursuites judiciaires politiquement motivées visant l'opposition russe", a déclaré un porte-parole du département d'Etat Patrick Ventrell.

Mardi, Alexeï Navalny, une figure très populaire de l'opposition, a été inculpé d'abus de confiance et détournement, des charges passibles de 10 ans de prison. Classée cette année par le parquet régional, l'affaire avait finalement été relancée sur intervention du comité d'enquête russe.

Ce dernier a assorti l'inculpation d'une mesure d'assignation à résidence durant l'enquête sur le rôle de M. Navalny dans un accord conclu entre deux entreprises d'exploitation forestière. Celui-ci était conseiller du gouverneur libéral de la région à l'époque des faits.

Avocat, M. Navalny s'est fait connaître grâce à un blog et à un site internet très populaires dénonçant la corruption de l'Etat. Il a qualifié les accusations pesant contre lui de "totalement absurdes et très étranges".

La veille de ces inculpations, trois musiciennes du groupe punk Pussy Riot, étaient présentées à un tribunal. Elles sont accusées d'avoir "insulté" et "infligé des blessures morales profondes à des chrétiens orthodoxes" et encourent sept ans de prison pour "hooliganisme".

Les trois jeunes femmes sont détenues depuis mars pour avoir chanté une "prière punk" anti-Poutine dans la cathédrale de Moscou.

jkb/mdl/sat/lb

PLUS:afp