NOUVELLES

L'Algérie met en place une aide pour les réfugiés syriens

31/07/2012 11:47 EDT | Actualisé 30/09/2012 05:12 EDT

Un centre d'accueil a été aménagé à Sidi Fredj, à l'ouest d'Alger, pour les réfugiés syriens et d'autres mesures ont été examinées mardi en conférence interministérielle, selon des sources officielles.

Le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales a fait état d'une réunion avec celui de la Solidarité nationale et de la Famille pour entériner des recommandations d'aide aux réfugiés syriens.

La réunion visait à "examiner et valider les recommandations du groupe interministériel (...) pour apporter les solutions humanitaires adaptées à la situation des réfugiés syriens", selon une source du ministère citée par l'agence APS.

Dans un premier temps, le ministère a annoncé une "prise en charge, par chaque wilaya avec le concours de la Sûreté nationale, du Croissant-Rouge algérien, de la Protection civile, des Scouts musulmans algériens et éventuellement de la société civile, de toutes les personnes qui sont sans abri pour leur offrir un hébergement décent et de la nourriture".

Puis, au terme d'un recensement plus exhaustif, d'autres mesures seront mises en oeuvre, a encore précisé le ministère.

Cité par l'APS, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani, a également indiqué que "des mesures pratiques de soutien seront mises en oeuvre incessamment".

Selon le ministère de l'Intérieur, 12.000 Syriens fuyant les violences dans leur pays sont arrivés depuis un mois en Algérie, pays pour lequel ils n'ont pas besoin de visa.

Le secrétaire général du Croissant-Rouge algérien (CRA), Lahcène Bouchakour, a annoncé qu'"un centre d'accueil situé à Sidi Fredj (25 km à l'ouest d'Alger) a été aménagé pour prêter assistance aux réfugiés", offrant "toutes les commodités nécessaires pour leur repos et passer le ramadan dans de bonnes conditions".

Des ONG ont déjà commencé à assurer l'iftar (repas de rupture du jeûne) à des familles de réfugiés tandis que la Fondation de l'émir Abdelkader a appelé les Algériens à une "plus grande solidarité envers nos frères syriens", dans un communiqué.

Pour cette importante fondation privée, du nom du père de l'Etat algérien moderne exilé par les Français, "la Syrie a toujours été une terre d'accueil pour les Algériens (...) notamment ceux qui ont accompagné en 1855 l'émir Abdelkader" en Syrie où il est mort en 1883.

Un millier d'Algériens installés en Syrie sont rentrés récemment au pays, avait indiqué le ministère des Affaires étrangères la semaine dernière.

bmk/vl

PLUS:afp