MONTRÉAL - La journaliste et romancière Suzanne Martel est décédée lundi, des suites d'une longue maladie.

Mme Martel était atteinte des Corps de Lewy, une maladie dégénérative entraînant, entre autres, des hallucinations visuelles et des fluctuations de performances cognitives.

Après des études à I'université de Toronto en littérature et en langues, elle a travaillé un an comme journaliste au quotidien Le Soleil, en 1945.

Elle publiera son premier roman pour adolescents en 1963, une oeuvre de science-fiction intitulée «Surréal 3000».

Au cours de sa carrière, l'écrivaine née en 1924 a écrit plus de 40 romans — dont le succès «Jeanne, fille du Roy» —, nouvelles ou contes, dont une vingtaine ont été publiés. Son œuvre lui a permis d'obtenir 16 prix littéraires et certains de ses livres ont été traduits en plusieurs langues.

Elle a notamment reçu le prix du Gouverneur général en 1994 pour son livre «Une belle journée pour mourir».