NOUVELLES

La LNH propose une hausse du partage des revenus; Bettman se fait rassurant

31/07/2012 05:33 EDT | Actualisé 30/09/2012 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Les joueurs de la LNH et l'Association des joueurs (AJLNH) ont commencé à étudier la proposition de hausse du partage des revenus de la ligue à l'occasion de la reprise des pourparlers, mardi.

Le directeur exécutif de l'AJLNH Don Fehr a confié qu'il ne pouvait faire de contre-proposition sur l'offre de la ligue avant que son groupe ne reçoive et étudie les rapports financiers des équipes de la LNH. La première portion — 76 000 pages — a été déposée lundi soir.

Les négociations se poursuivront mercredi aux bureaux de la ligue à New York. Des pourparlers sont aussi prévus la semaine prochaine, après que Fehr soit revenu d'une réunion avec les joueurs du circuit Bettman en Russie.

Fehr a déclaré que les joueurs «ne sont pas enchantés» de la proposition pour limiter la durée des contrats, de la baisse de 22 pour cent du salaire des joueurs ainsi que de la clause qui les forcerait à attendre plus longtemps avant de devenir joueurs autonomes sans compensation.

Fehr a même refusé de dire s'il était encouragé par la proposition de hausse du partage des revenus.

«Nous n'avons pas évalué la proposition de changements par rapport aux paramètres actuels à savoir si c'est la chose appropriée à faire ou si elle rate complètement la cible», a expliqué Fehr.

Onze joueurs ont assisté à la réunion de mardi: Craig Adams (Penguins de Pittsburgh), Dan Cleary (Red Wings de Detroit), BJ Crombeen (Lightning de Tampa Bay), Mathieu Darche (Canadien de Montréal), Shawn Horcoff (Oilers d'Edmonton), Steve Montador (Blackhawks de Chicago), George Parros (Panthers de la Floride), Cory Schneider (Canucks de Vancouver), Kevin Westgarth (Kings de Los Angeles), Ryan Whitney (Oilers d'Edmonton) et Keith Yandle (Coyotes de Phoenix).

Le club de Yandle a éprouvé des ennuis financiers et bénéficierait d'une hausse du partage des revenus. Il a refusé de commenter mardi.

Trois propriétaires ont aussi participé à la rencontre — Ted Leonsis (Capitals de Washington), Craig Leopold (Wild du Minnesota) et Jeremy Jacobs (Bruins de Boston) — ainsi que les directeurs généraux Brian Burke (Maple Leafs de Toronto) et Jim Rutherford (Hurricanes de la Caroline).

Le commissaire Gary Bettman a ajouté qu'il restait «encore amplement de temps» pour en venir à une entente avant que la convention collective n'arrive à échéance le 15 septembre. La LNH avait annulé la saison 2004-05 avant que l'actuelle convention collective ne soit ratifiée, il y a sept ans.

Fehr a refusé de commenter le rythme des négociations actuelles.

«Tout ce que j'ai dit c'est que la date du 15 septembre n'est pas magique à moins que quelqu'un ne le veuille», a dit Fehr. «Il ne se produira rien le 15 septembre s'il n'y a pas d'entente, et personne n'a dit jusqu'ici que nous irions en grève ou que la ligue cadenasserait ses portes.»

Les joueurs empochent actuellement 57 pour cent des revenus de la ligue, et des documents révèlent que la proposition initiale de la LNH déposée le 13 juillet statuait qu'ils devraient désormais se partager 46 pour cent des revenus tirés du hockey.

Les propriétaires aimeraient voie la durée des contrats des recrues être augmentée de trois à cinq ans, et ils veulent que tous les contrats soient limités à une durée maximale de cinq ans.

Au chapitre du partage des revenus, la ligue souhaite que les équipes les moins riches demeurent financièrement stables afin d'assurer sa santé.

PLUS:pc