NOUVELLES

La Commission canadienne du blé aborde avec optimisme la fin de son monopole

31/07/2012 04:07 EDT | Actualisé 30/09/2012 05:12 EDT

SASKATOON - Le président-directeur général de la Commission canadienne du blé (CCB), Ian White, a affirmé mardi que l'organisme abordait avec optimisme la fin de son monopole sur les ventes de blé et d'orge.

Au dernier jour du contrôle exercé depuis des décennies par la CCB sur les exportations de blé de l'Ouest canadien, M. White a indiqué que la CCB avait plusieurs raisons d'être confiante face à l'avenir.

Le dirigeant a expliqué que l'organisme allait extraire de la valeur du marché au profit des agriculteurs et qu'il avait un bilan financier équilibré grâce au soutien fourni par le gouvernement canadien, simplifié ses activités et négocié des accords commerciaux qui l'aideraient à réussir, ajoutant que la voie choisie par la CCB était «résolument tournée vers l'avenir».

En conférence de presse à Winnipeg, M. White a également annoncé qu'un accord de manutention de grain avait été conclu avec Louis Dreyfus Canada pour le grain que les agriculteurs voudront commercialiser par le biais des comptes de mise en commun de la CCB.

Les spécialistes de la commission prédisent des prix très élevés pour le blé et les autres grains, cette année, en raison d'importantes sécheresses dans d'autres régions productrices comme les États-Unis. De plus, l'état des cultures à la grandeur de l'Ouest canadien est qualifié de bon.

PLUS:pc