NOUVELLES

JO-2012 - Natation - Yannick Agnel au centre des attentions

31/07/2012 04:26 EDT | Actualisé 30/09/2012 05:12 EDT

Avec l'aisance qu'il dégage depuis le début des JO, Yannick Agnel s'est imposé comme le favori de la finale du 100 m nage libre mercredi, mais les Américains et les Australiens n'entendent pas lui offrir sur un plateau un titre après lequel ils courent depuis longtemps.

Le Niçois, âgé de 20 ans, essaiera mercredi de succéder au palmarès à Alain Bernard, champion olympique en 2008 à Pékin, et à décrocher son troisième titre olympique à Londres, après ceux du 200 m nage libre et du relais 4x100 m, auxquels il a ajouté l'argent en relais 4x200 m nage libre.

S'il y parvient, il entrera dans la légende de la natation, en devenant le premier depuis l'Américain Mark Spitz en 1972 à Munich à être sacré sur ces trois courses lors des mêmes Jeux.

Depuis Spitz, un seul autre nageur, le Néerlandais Pieter Van den Hoogenband, a réussi le doublé 100-200 m aux Jeux, en 2000 à Sydney.

Personne n'est donc mieux placé que "VDH" pour juger de l'impression laissée par Agnel, impérial lors du 200 m, qu'il a remporté avec 1 sec 8/100e d'avance sur son plus proche poursuivant, un gouffre à ce niveau.

Le Néerlandais en fait donc son favori. "Normalement, ce devrait être l'Australien James Magnussen, mais on a bien vu dans le relais qu'il a un problème de confiance. Yannick peut nager 47.5", a-t-il écrit dans une chronique au journal L'Equipe.

"S'il gagne cette course, il n'y aura aucune discussion sur l'identité du meilleur nageur du monde: ce sera Yannick", a-t-il poursuivi.

"VDH" n'est pas le seul à voir les choses ainsi. Le Brésilien Cesar Cielo, recordman du monde de la distance, qui sera lui-même l'un des prétendants au titre, se méfie particulièrement du Français.

"Agnel a le profil du médaillé d'or, il a fait un super 200 m et un super relais, il est dans le ton et il va être très dur à arrêter", a-t-il déclaré à l'issue des séries.

Mais Cielo n'oublie pas les Australiens, au premier rang desquels le champion du monde James Magnussen. "Vous ne pouvez pas les exclure (de la liste des prétendants). James est encore l'un des favoris. Je mettrais Agnel et lui comme les favoris incontestables".

Magnussen s'est raté dimanche sur le relais, où il a réalisé un temps bien inférieur à ce qu'il peut faire. Il a avoué avoir pris à cette occasion un "coup sur la tête".

Il s'est toutefois montré plus à son avantage mardi. Après une bonne série, il a pris la 1re place des demi-finales, avec à la clé un chrono intéressant (47.63). De quoi le rassurer.

Lui et Agnel (7e en demi-finale en 48.23) devront garder un oeil sur l'Américain Nathan Adrian, impressionnant en demies avec un chrono de 47.97 .

Les Australiens attendent leur premier champion olympique sur 100 m depuis Mike Wenden (1968 à Mexico) et les Américains depuis Matt Biondi (1988 à Séoul).

cyb/jmt

PLUS:afp