NOUVELLES

JO-2012 - L'IJF confirme la participation de la judokate saoudienne

31/07/2012 09:23 EDT | Actualisé 30/09/2012 05:12 EDT

La fédération internationale de judo (IJF) a confirmé mardi à Londres avoir trouvé une "solution" afin que la judokate Wodjan Ali Seraj Abdulrahim Shahrkhani, l'une des deux premières femmes saoudiennes présentes aux Jeux, puisse monter sur le tatami la tête couverte vendredi.

L'IJF a trouvé "une solution pour que les engagements du CIO d'accepter les CNO dans le respect de leur culture soient respectés", a indiqué Jean-Luc Rougé, secrétaire général de l'IJF à l'AFP.

Un peu plus tard, un communiqué de la fédération confirmait un accord "pour assurer la participation de Wojdan Ali Seraj Abdulrahim Shaherkhani aux JO de Londres".

"La solution adoptée garantit un bon équilibre entre la sécurité et les considérations culturelles", poursuit le communiqué.

Un peu plus tôt dans la journée, une porte-parole du CIO avait indiqué que la "Fédération (internationale) et le Comité olympique saoudien, sous l'auspice du CIO, (étaient) parvenus à un accord selon lequel l'athlète pourra(it) participer".

"La Fédération (internationale) de judo va l'autoriser à couvrir sa tête de quelque chose qui ne compromettra pas sa sécurité et qu'ils utilisent dans les compétitions en Asie", avait-elle ajouté.

Aucune précision n'a été donnée par les parties prenantes quant au type de vêtement ou d'accessoire que pourrait utiliser la jeune femme de 18 ans, venue à Londres accompagnée de son père.

Le père de la judokate avait menacé lundi de retirer sa fille du tournoi olympique féminin des +78 kg si elle n'était pas autorisée à porter le voile durant son combat.

Le judo est l'un des rares sports à exiger de ses combattants d'être tête nue pour des raisons de sécurité. Et c'est justement dans celui-là quel le CIO et l'Arabie Saoudite ont négocié la présence de femmes.

cha/jmt

PLUS:afp