NOUVELLES

JO-2012 - Agnel: "Michael Phelps m'a dit qu'il était très impressionné"

31/07/2012 05:36 EDT | Actualisé 30/09/2012 05:12 EDT

Le Français Yannick Agnel a livré un fantastique duel dans le dernier relais du 4x200 m libre mardi avec l'Américain Michael Phelps, et les deux nageurs ont échangé quelques mots dans l'eau: "Michael m'a dit qu'il était très impressionné", a-t-il raconté en référence à sa victoire sur 200 m la veille.

Agnel a glané aux jeux Olympiques de Londres sa troisième médaille avec l'argent dans le relais 4x200 m libre, derrière les Américains. Dimanche, il a gagné l'or sur le relais 4x100 m libre et l'or sur 200 m libre lundi.

Q: Vous avez échangé quelques mots avec Michael Phelps. Que vous êtes vous dit ?

R: "Il m'a félicité pour mon 200 m libre d'hier (lundi). Il m'a dit qu'il était très impressionné et qu'il était fier et que c'était probablement un 200 m qui entrait dans les 5 meilleures performances de l'histoire de la natation. Bon, si maître Phelps le dit, je veux bien le croire ! C'était vraiment super, vraiment très gentil à lui. Et moi, je lui ai dit qu'il avait nagé superbement et après un 200 m papillon, ce n'était pas chose facile. Bravo à lui et aux Américains".

Q: Vous venez de décrocher votre 3e médaille sur ces Jeux pour votre première participation. Que ressentez-vous ?

R: "Simplement je suis content. Troisième médaille, c'est génial. On en espérait pas mal, de ce relais, on en a pas mal parlé entre nous. On a eu des grands Américains au rendez-vous. On a franchement fait notre maximum. On a tous fait des temps canons. Il n'y a rien à regretter".

Q: Ce relais n'avait plus été médaillé aux JO depuis 60 ans et c'est vous qui l'avez remis au goût du jour il y a un an et demi...

R: Oui, en quelque sorte. Je pense que, au-delà de juste moi, il y a toute une jeune génération qui arrive. C'est un relais qui est très +naissant+ depuis Shanghai (Mondiaux-2011, 2e), même depuis Dubaï (Mondiaux-2010 en petit bassin). Ca ne fait pas énormément de temps. Ca fait juste quelques longs mois. On essayer de lui faire gravir les échelons petit à petit. On va essayer de monter en grade dans les mois et les années qui viennent avec ça. En tout cas, il y a de quoi faire".

Propos recueillis en conférence de presse

sc/jr

PLUS:afp