NOUVELLES

Google achète Wildfire, gestionnaire de marketing sur les médias sociaux

31/07/2012 03:57 EDT | Actualisé 30/09/2012 05:12 EDT

Le groupe internet américain Google a annoncé mardi l'acquisition de la start-up Wildfire, spécialisée dans la gestion du marketing sur les réseaux sociaux comme Twitter et Facebook.

"Une présence sur les médias sociaux peut être complémentaire à toutes les campagnes marketing - sur la recherche sur internet, les encarts illustrés, la vidéo, le mobile, les publicités 'hors ligne' et plus encore. Avec cette idée à l'esprit, nous somme heureux d'annoncer que l'équipe de Wildfire va rejoindre Google", a annoncé le directeur de la gestion des produits de Google, Jason Miller, sur le blog du groupe.

La transaction n'a pas été chiffrée mais le site d'informations technologiques All Things Digital l'a évaluée autour de 250 millions de dollars.

"Nous nous sommes lancés il y a quatre ans pour rendre le marketing dans les médias sociaux plus facile et plus efficace", ont expliqué les fondateurs de Wildfire, Victoria Ransom et Alain Chuard, sur leur blog.

"Non seulement nous avons aidé à définir et bâtir un secteur complètement nouveau, mais nous avons créé une entreprise qui est plus grande (passée de 5 à près de 400 employés en deux ans et demi) et réussit mieux (nous sommes fiers de servir 16.000 clients dont 30 des 50 plus grandes marques) que nous ne l'avions jamais imaginé", ont-ils ajouté.

"Nous pensons qu'avec le temps, la combinaison de Wildfire et Google peut déboucher sur une meilleure plateforme pour la gestion de tout le marketing numérique", ont-ils ajouté, en remerciant leurs partenaires dans les sites communautaires, Twitter, LinkedIn, Pinterest, YouTube, Google+ et "tout spécialement Facebook".

M. Chuard, qui est un ancien professionnel de snowboard, et Mme Ransom avaient lancé Wilfire en 2008, à l'origine pour vanter une promotion de l'agence de voyage qu'ils dirigeaient alors en Nouvelle-Zélande.

Wilfire compte parmi ses investisseurs le fbFund, un fonds d'investissements de Facebook conçu pour pousser le développement de sociétés partenaires du site communautaire. Son siège est dans la Silicon Valley, à Redwood City non loin de Google, avec divers bureaux aux Etats-Unis, en Europe et à Singapour.

L'action Google était en hausse de 0,34% à 634,44 dollars vers 19h30 GMT.

chr/sl/lor

PLUS:afp