NOUVELLES

Espagne: 163 milliards d'euros ont été retirés du pays en cinq mois

31/07/2012 09:29 EDT | Actualisé 30/09/2012 05:12 EDT

MADRID - Quelque 163 milliards d'euros ont été retirés d'Espagne au cours des cinq premiers mois de 2012, a annoncé mardi la Banque centrale espagnole.

Selon ces chiffres illustrant le manque de confiance face à la situation économique en Espagne, 41,3 milliards d'euros ont quitté le pays pour le seul mois de mai 2012, contre 9,5 milliards en mai 2011.

La récession, les régions surendettées, les banques plombées par les investissements immobiliers toxiques et la colère sociale ont exacerbé les inquiétudes suscitées par la quatrième économie de la zone euro. L'Espagne, dont le secteur bancaire va recevoir une aide financière de la zone euro, assure qu'elle n'aura pas besoin d'un plan de sauvetage pour ses finances publiques. Mais beaucoup d'investisseurs pensent désormais le contraire.

Les inquiétudes des marchés s'expliquent par la situation de l'économie espagnole, qui traverse actuellement sa seconde période de récession en trois ans, après l'explosion en 2008 de la bulle immobilière qui avait alimenté l'économie pendant plus d'une décennie. Le taux de chômage dépasse les 24 pour cent de la population active et plus de la moitié des jeunes de moins de 25 ans sont à la recherche d'un emploi alors que les réformes du marché du travail ont facilité les licenciements.

En mai 2012, Bankia, cinquième banque du pays, a créé un choc en annonçant qu'elle aurait besoin de 19 milliards d'euros pour couvrir ses prêts et actifs toxiques. Peu après, l'Espagne était forcée de demander l'aide de ses partenaires européens pour éviter d'aggraver encore l'état de ses finances en renflouant ses banques. Madrid n'a pas encore estimé avec précisions les besoins du secteur bancaire, dans l'attente des résultats des audits approfondis qui devraient tomber en septembre. On ignore encore si cela restera dans le cadre des 100 milliards promis par la zone euro.

PLUS:pc