NOUVELLES

Darfour: des manifestants jettent des pierres contre des édifices publics

31/07/2012 08:01 EDT | Actualisé 30/09/2012 05:12 EDT

Des manifestants ont jeté des pierres mardi contre des bâtiments gouvernementaux dans la région du Darfour, dans l'ouest du Soudan, pour protester contre la hausse des prix, à l'origine d'un mouvement de contestation contre le régime de Khartoum, ont rapporté des témoins.

La police a riposté à coups de gaz lacrymogène contre les manifestants qui, après s'être rassemblés près du marché de Nyala, la capitale de la province du Darfour-Sud, ont jeté des pierres contre des bâtiments publics et bloqué des rues en faisant brûler des pneus, selon ces témoins interrogés par l'AFP.

Reprenant le slogan du Printemps arabe, les manifestants ont scandé: "le peuple veut la chute du régime!".

Le régime du président Omar el-Béchir, au pouvoir depuis 23 ans, est confronté à des manifestations depuis que des étudiants de l'Université de Khartoum sont descendus dans les rues le 16 juin pour protester contre la hausse des prix des produits alimentaires.

Le mouvement de contestation s'est ensuite répandu à travers le pays après l'annonce d'un plan d'austérité prévoyant notamment une hausse des taxes et supprimant les subventions aux carburants.

A Nyala, capitale d'une région en proie à une guerre civile, les habitants sont en outre confrontés à l'absence de transports publics en raison d'une grève des chauffeurs qui protestent contre la hausse des prix de l'essence.

Les manifestations sont souvent violemment dispersées par les forces de l'ordre et, selon une ONG soudanaise, plus de 2.000 personnes ont été interpellées depuis la mi-juin.

str-it/sb/cco

PLUS:afp