NOUVELLES

Au moins 21 morts dans un double attentat à la voiture piégée à Bagdad

31/07/2012 08:31 EDT | Actualisé 30/09/2012 05:12 EDT

BAGDAD - Un double attentat à la voiture piégée a frappé un quartier huppé de la capitale irakienne mardi, tuant au moins 21 personnes, selon des responsables.

Les explosions sont survenues au moment où le gouvernement irakien discutait des questions de sécurité avec des responsables iraniens à Bagdad, signe de l'influence grandissante de l'Iran dans la région.

Deux voitures garées dans le quartier commerçant chiite de Karradah ont explosé durant l'heure de pointe de l'après-midi. La plupart des victimes sont des commerçants et des passants, bien que les explosions semblaient viser deux postes de police et un point de contrôle. Six policiers ont été tués dans l'attaque.

Les explosions ont envoyé de grands nuages de fumée noire dans le ciel du quartier, situé en face de la «zone verte» fortifiée, de l'autre côté du Tigre. Le bruit des tirs d'arme à feu a résonné dans tout le secteur.

Ces nouvelles violences portent à au moins 245 le nombre de personnes tuées dans des attentats et des fusillades au cours du mois de juillet en Irak.

Le groupe Al-Qaïda a revendiqué la responsabilité de presque toutes les attaques. Les forces de sécurité et les édifices gouvernementaux sont la principale cible des insurgés.

Mardi, la deuxième voiture piégée a explosé près d'un bureau des passeports, situé à quelques coins de rue du quartier général des crimes majeurs du ministère de l'Intérieur. Quinze personnes ont été tuées et 35 autres ont été blessées dans cette attaque, ont précisé des responsables.

Saadoun Hussein vendait des cigarettes dans une petite boutique située près du bureau des passeports quand l'explosion est survenue. Le toit de son magasin s'est partiellement effondré sous la force de la déflagration. Il s'en est tiré indemne.

«Je pense que les terroristes voulaient attaquer le bureau des passeports mais qu'ils n'ont pas réussi à atteindre leur cible à cause des embouteillages», a déclaré Saadoun Hussein, âgé de 23 ans.

Selon la police, deux kamikazes et un homme armé sont entrés dans le quartier général des crimes majeurs, qui gère aussi les dossiers de contre-terrorisme, mais ils ont été abattus avant de causer des dommages.

Le ministère de l'Intérieur a précisé dans un communiqué que les trois assaillants avaient l'intention de libérer des suspects de terrorisme détenus dans l'édifice. Trois membres des forces de sécurité ont été tués dans l'affrontement, selon le ministère. Les autorités ont repris le contrôle de la situation en soirée, a indiqué le colonel Dhia al-Wakil, porte-parole du commandement des opérations à Bagdad.

Cinq minutes plus tôt, une autre bombe avait explosé devant un restaurant situé à une intersection très fréquentée, dans une rue où se trouvent un poste de police et un point de contrôle. La déflagration a tué six personnes et fait 21 blessés.

Des policiers et des responsables de la santé ont confirmé les bilans sous le couvert de l'anonymat.

PLUS:pc