VIDEO

Antoine Valois-Fortier couronne une journée de rêve avec une médaille de bronze

31/07/2012 11:41 EDT | Actualisé 30/09/2012 05:12 EDT

LONDRES - Le judoka Antoine Valois-Fortier a paru nerveux pendant les 20 premières secondes de son premier combat, mardi, aux Jeux olympiques de Londres. Comme s'il avait peur de se faire servir une raclée. La nervosité est vite disparue et il a commencé à combattre d'égal à égal.

Au bout du compte, c'a lui a donné une médaille de bronze.

La médaille surprise de Valois-Fortier, obtenue chez les moins de 81 kg grâce à une victoire aux dépens de l'Américain Travis Stevens, a procuré au Canada un premier podium en judo depuis 2000. Nicolas Gill, l'entraîneur de l'équipe canadienne à Londres, avait alors décroché la médaille d'argent.

«Nous nous doutions bien que le premier qui marquerait un point pourrait ensuite contrôler son adversaire», a dit le jeune homme de ce combat, au cours duquel il a rapidement épuisé Stevens.

Le Coréen Jae-Bum Kim a récolté la médaille d'or, grâce à sa victoire en finale aux dépens de l'Allemand Ole Bischof. L'autre médaille de bronze est allée au Russe Ivan Nifontov, 13e au monde.

Mais aux yeux des Canadiens, c'est le parcours inattendu de Valois-Fortier qui a retenu l'attention. Gill et les autres dirigeants de Judo Canada savaient que le jeune homme de 22 ans avait le potentiel pour s'imposer sur la scène mondiale un jour, mais il restait à savoir à quel moment cette éclosion se produirait.

Elle est survenue mardi.

«Antoine n'est pas du genre à battre ses adversaires par chance, a commenté Gill. Il les bat à l'usure et avec acharnement. Il a connu une journée semblable à celle d'aujourd'hui lors d'un tournoi en Autriche en février. Je savais qu'il était capable de réaliser cinq ou six combats dans une même journée contre des gars de très haut niveau. Il fallait juste le faire le 31 juillet 2012.»

Tout a commencé avec le premier combat. Il a alors eu raison de l'Azerbaïdjanais Elnur Mammadli, champion olympique à Pékin en 2008 dans la catégorie des 73 kg et une des têtes d'affiche du tournoi, par décision unanime des juges à l'issue de la prolongation.

Valois-Fortier a écopé un carton jaune en début de combat pour avoir hésité à s'engager, mais son opposant a reçu une punition à son tour en fin de duel. Celui-ci a souvent peiné à retrouver son souffle, tellement l'athlète de Beauport lui donnait du fil à retordre.

«Aussitôt que j'ai gagné ce combat-là, dans ma tête, je savais que j'étais sur une lancée et que je m'apprêtais à avoir une bonne journée. Le reste s'est enchaîné et avec Nicolas, on avait un plan de match et j'ai connu une super journée.»

Tout a effectivement déboulé ensuite. Valois-Fortier s'est mis à combattre comme un vétéran.

Le tout a mené à une victoire par ippon aux dépens Euan Burton, un Britannique qui a terminé deux fois au troisième rang des mondiaux à 1:45 de son deuxième combat. Valois-Fortier a ensuite défait le Monténégrin Srdjan Mrvaljevic, vice-champion du monde en 2011. Il a subi sa seule défaite face à Nifontov, puis il l'a emporté au repêchage face à l'Argentin Emmanuel Lucenti, ce qui lui a ouvert la voie vers le bronze.

«Au début de la journée je n'étais pas parmi les favoris, j'étais classé 16e, donc j'ai définitivement surpris beaucoup de monde. Je suis content de mon résultat, ç'a été une journée très difficile, j'ai eu droit à un tirage au sort difficile. J'ai disputé plusieurs combats, contre des adversaires de très haut niveau et je suis extrêmement content de ma performance aujourd'hui», a résumé Valois-Fortier.

Quant à savoir ce que signifie cette médaille pour la suite de sa carrière, il n'en avait pas encore pris conscience, mardi.

«Je vais le réaliser au cours des prochains jours, car pour l'instant, je suis sur un nuage», a dit celui qui se remet d'une hernie discale qui l'a tenu à l'écart des tapis pendant plus d'un an.

Valois-Fortier avait obtenu sa plus récente victoire avant les JO, le 20 mai, lors d'une Coupe d'Europe. Il avait aussi décroché la médaille d'or aux Jeux panaméricains l'année dernière.

INOLTRE SU HUFFPOST

4e journée des JO: les résultats des athlètes canadiens