NOUVELLES

Les Chinois poursuivent leur domination en plongeon avec une 2e médaille d'or

30/07/2012 12:26 EDT | Actualisé 29/09/2012 05:12 EDT

LONDRES - Le Royaume-Uni a raté une autre belle opportunité de glaner sa première médaille d'or des Jeux olympiques de Londres, lundi, mais si l'on tient compte de la discipline et de la qualité des adversaires, le résultat n'est pas si décevant.

Tom Daley, un athlète âgé de 18 ans, et son partenaire Peter Waterfield, occupaient le premier rang du classement à l'issue des trois premières rondes du haut-vol 10 mètres synchronisé, lundi. Ils semblaient destinés à procurer une première médaille d'or à la délégation britannique avant de saboter leur quatrième plongeon, ce qui devait les exclure du podium.

Ainsi, Cao Yuan et Zhang Yanquan ont perpétué la domination chinoise en plongeon. Devant leurs supporters, il y a quatre ans, les Chinois avaient remporté sept des huit médailles d'or disponibles. À Londres, ils ont gagné les deux premières, dont une chez les dames.

German Sanchez et Ivan Garcia, du Mexique, ont mérité l'argent et les Américains Nick McCrory et David Boudia, le bronze.

Alors que s'achevait la troisième journée de compétition, lundi, le Royaume-Uni devait se contenter de trois médailles, une d'argent et deux de bronze. De son côté, la Chine avait accumulé 17 médailles, dont neuf d'or.

Les États-Unis ont également amassé 17 médailles depuis le début de la compétition, mais seulement cinq d'or, ce qui les place au deuxième rang selon le classement officiel du CIO.

Le Japon, qui totalise 11 médailles, a accédé à la plus haute marche du podium pour la première fois depuis le début des Jeux, grâce à la judoka Kaori Matsumoto, victorieuse chez les moins de 57 kg.

Les Japonais ont ajouté une médaille d'argent controversée au concours par équipe, en gymnastique masculine.

Les Britanniques avaient initialement décroché la deuxième position, au grand plaisir de la foule locale. Le Japon a cependant déposé un protêt concernant le pointage du triple champion du monde Kohei Uchimura au cheval d'arçons.

Les juges ont passé près de cinq minutes à réviser cette performance avant de revenir sur leur décision, sous les huées. Les Japonais ont ainsi mis la main sur la médaille d'argent, repoussant du même coup le Royaume-Uni sur la troisième marche du podium.

La médaille de bronze permet quand même aux Britanniques célébrer, eux qui n'avaient rien gagné depuis plus de 100 ans en gymnastique par équipes.

Federer aisément

À Wimbledon, Roger Federer a facilement franchi le second tour du tournoi des Jeux de Londres du simple masculin, lundi, l'emportant en des manches identiques de 6-2, 6-2, face au Français Julien Benneteau, en seulement 58 minutes.

Federer affrontera Denis Istomin de l'Ouzbékistan au troisième tour.

Plus tôt dans la journée, l'Américain Andy Roddick a rapidement retrouvé sa forme à son premier match olympique, défaisant le Slovaque Martin Klizan 7-5, 6-4 en première ronde.

L'Américain John Isner, l'Australien Lleyton Hewitt, le Russe Nikolay Davydenko, le Croate Marin Cilic et le Français Richard Gasquet ont également accédé au deuxième tour.

Chez les dames, la Bélarusse Victoria Azarenka, première tête de série, a pris la mesure de la Roumaine Camelia Begu 6-1, 3-6, 6-1 sur le court central.

L'Américaine Venus Williams, qui a vaincu l'Italienne Sarah Errani 6-1 et 6-3, se mesurera maintenant à la Canadienne Aleksandra Wozniak, qui a également remporté son match de premier tour.

Serena Williams a également vaincu la Polonaise Urszula Radwanska 6-2, 6-3 dans un match de deuxième tour. L'Américaine avait défait la soeur de Radwanska, Agnieszka, en finale de Wimbledon cette année.

Agnel en vedette

En natation, alors que les yeux des observateurs devaient être tournés vers les Américains Michael Phelps et Ryan Lochte, c'est le Français Yannick Agnel qui continue d'attirer vers lui les réflecteurs.

En remportant l'épreuve masculine du 200 mètres style libre, lundi, Agnel a mis la main sur une deuxième médaille d'or en autant de jours, au lendemain de la victoire française au relais 4x100m.

Le Français (1:43:14) a pris les devants dès le début de l'épreuve et il a terminé devant le Sud-Coréen Park Taehwan (1:44,93) et le Chinois Sun Yang (1:44,93).

Lochte a pour sa part pris le quatrième rang de l'épreuve.

La piscine olympique a également été le théâtre de deux records olympiques. L'Américain Matthew Grevers a négocié le 100 mètres dos en 52,16 secondes, brisant la marque de 52,54 de son compatriote Aaron Peirsol, aux Jeux de Pékin, en 2008. L'autre a été réalisé par la la Chinoise Ye Shiwen au 200m QNI, avec un temps de 2:08,39.

Phelps est parvenu à assurer sa participation à la finale masculine du 200 mètres papillon mardi en terminant premier de sa vague, avec un temps de 1:54,53.

PLUS:pc