NOUVELLES

Le roi Mohammed VI du Maroc appelle à poursuivre les réformes

30/07/2012 09:44 EDT | Actualisé 29/09/2012 05:12 EDT

Le roi Mohammed VI a appelé lundi à la réforme de la justice et à l'instauration de la "régionalisation", qualifiées de "priorités" dans un discours à la nation à l'occasion du 13ème anniversaire de son intronisation.

Le Maroc doit par ailleurs demeurer "un modèle d'attachement à l'Islam sunnite prônant le juste milieu et la tolérance et proscrivant l'extrémisme, le fanatisme et l'ostracisme", a-t-il insisté.

"La justice, la régionalisation et la gouvernance territoriale figurent en tête de nos priorité", a déclaré le souverain dans son discours.

La justice, gangrenée par la corruption, est très critiqué au Maroc alors que le roi a lancé au printemps un vaste chantier pour la réformer.

"Etant donné que la nouvelle Constitution", adoptée il y a un an, "place la réforme de la justice au coeur de son dispositif, les conditions sont désormais réunies pour assurer le succès de ce grand chantier", a-t-il dit, appelant la Commission en charge de cette réforme à travailler "en toute indépendance (...) pour mettre au point dans les meilleurs délais (ces) recommandations pratiques".

A propos de la régionalisation que le royaume veut instaurer dans le cadre d'un vaste projet de décentralisation, le souverain a estimé qu'elle constituait un "chantier majeur".

"Il appartient donc au gouvernement d'adopter une charte (...) qui permettra à l'administration de se redéployer (et) et de répondre au mieux aux besoins des services".

Le roi s'est en outre félicité de l'élargissement de l'espace des droits humains en conférant à la "femme dans le cadre du code de la famille un statut qui lui préserve sa dignité et lui assure justice et équité".

Initiée par Mohammed VI, le Maroc s'est doté en juillet 2011 d'une Constitution révisée, approuvée par référendum, qui accorde plus de pouvoirs au gouvernement et au Parlement, et s'engage sur la voie de réformes démocratiques.

mc/hm/sbh

PLUS:afp