NOUVELLES

L'ASL pour la formation d'un conseil présidentiel à la tête de la transition

30/07/2012 07:06 EDT | Actualisé 29/09/2012 05:12 EDT

L'Armée syrienne libre (ASL) de l'intérieur a appelé lundi à la formation d'un conseil présidentiel de six personnalités politiques et militaires qui dirigerait la transition après la chute du régime du président Bachar al-Assad.

Dans une première étape, sera constitué un "conseil supérieur de défense regroupant les chefs militaires des villes et des provinces syriennes ainsi que que les plus importants officiers ayant fait défection ou ayant participé à la révolution", affirme l'ASL dans son "programme de salut national".

Cette instance choisira d'abord "un conseil présidentiel de six personnalités politiques et militaires pour diriger le pays durant la période transitoire", selon cette feuille de route de l'ASL.

L'instance présidentielle devra "proposer des lois, soumises à référendum, pour restructurer les organismes militaires et de sécurité et proposer des solutions pour intégrer les civils qui ont combattu durant la révolution au sein des structures militaires et de sécurité", ajoute le texte.

Rejetant la création à l'étranger d'un "gouvernement de transition", l'ASL insiste sur le fait que "tout gouvernement formé ici ou là n'aura aucune légitimité nationale et révolutionnaire s'il n'est pas approuvé par le commandement de l'ALS à l'intérieur et toutes les véritables forces révolutionnaires sur le terrain".

Le président du CNS Abdel Basset Sayda avait annoncé samedi qu'il allait discuter avec les groupes rebelles présents sur le terrain d'un gouvernement de transition qui serait dirigé par une personnalité engagée dans le soulèvement dès son déclenchement.

Le 21 juillet, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius avait appelé l'opposition syrienne à former rapidement un "gouvernement provisoire représentatif de la diversité de la société syrienne".

rd-at/sk/sw

PLUS:afp