NOUVELLES

L'ancien magnat des médias Conrad Black envisage un retour aux affaires

30/07/2012 01:24 EDT | Actualisé 29/09/2012 05:12 EDT

L'ancien milliardaire Conrad Black, qui avait créé un empire de médias avant de connaître des problèmes avec la justice américaine, a laissé entendre qu'il pourrait revenir aux affaires, dans une interview publiée lundi.

"Il y a une grande valeur potentielle à récupérer dans le fonctionnement éditorial et la bonne conduite d'une marque commerciale connue d'un journal respecté", a-t-il déclaré au journal en ligne Huffington Post.

"N'importe quel bon titre qui est fortement sous-évalué pourrait être intéressant", a-t-il estimé.

Ces remarques s'ajoutant à d'autres ont alimenté des spéculations au Canada et en Grande-Bretagne sur la possibilité de voir Black reprendre un journal et revenir dans le monde des médias.

M. Black, qui avait renoncé à sa nationalité canadienne en 2001 pour pouvoir accéder à la Chambre des Lords en Grande-Bretagne, a regagné le Canada début mai avec un permis de séjour d'un an, après avoir passé quelque 37 mois en détention aux Etats-Unis pour fraude et entrave à la justice, accusations qu'il rejette.

Au sommet de sa gloire, Conrad Black régnait sur un empire qui comptait une multitude de titres, dont le Daily Telegraph à Londres, le Sun-Times de Chicago, la National Post de Toronto, le Jerusalem Post et le Sydney Morning Herald.

Il a dit au Huffington Post qu'il ne cherchait pas à investir ce qui reste de sa fortune dans un journal, mais certaines de ses remarques sur les possibilités de gagner de l'argent dans les médias ont éveillé la curiosité.

"Je ne dis pas que je n'ai pas de réponse, mais je ne la donnerai pas car cela serait prématuré et excessif et pourrait compromettre ce que je pourrais effectivement faire", a-t-il expliqué.

Des médias canadiens ont cité le groupe en difficulté Postmedia, qui comprend les quotidiens National Post, Ottawa Citizen et Calgary Herald, ayant jadis appartenu à Black, comme une acquisition potentielle.

amc-via/lor

PLUS:afp