NOUVELLES

JO-2012: la presse allemande critique les débuts laborieux de ses athlètes

30/07/2012 04:31 EDT | Actualisé 28/09/2012 05:12 EDT

La presse allemande se lamentait des débuts laborieux aux jeux Olympiques de l'Allemagne, toujours absente lundi matin du tableau des médailles.

"Début olympique complètement raté! Même les Kazakhs se moquent de nous", titrait en Une Bild, quotidien le plus lu d'Allemagne. Et d'afficher le nombre de médailles de chaque nation avec en tête la Chine, suivie des Etats-Unis, puis de l'Italie. Et l'Allemagne loin derrière, avec aucune médaille au compteur.

L'échec de Britta Steffen et de Paul Biedermann, deux des plus solides chances de médailles allemandes en natation, était particulièrement pointé du doigt.

"Médailles où êtes vous? Deux jours après le début des jeux Olympiques, l'Allemagne attend toujours sa première médaille", renchérissait l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, dans son édition en ligne. "Lundi, on va y arriver, c'est garanti. Plongeon, natation, escrime, gymnastique: ça doit bien marcher quelque part", ajoutait-il.

"Mauvais départ. Rêve de médailles brisé: les performances des athlètes allemands sont en deçà des attentes", écrivait en Une le quotidien de gauche Frankfurter Rundschau. "De simples bulles", constatait la Süddeutsche Zeitung avec une photo de Paul Biedermann dans l'eau.

L'Allemagne, grande nation sportive, était arrivée cinquième aux derniers jeux Olympiques de Pékin en 2008 avec 16 médailles d'or, 10 d'argent, 15 de bronze. Elle avait obtenu sa première médaille au troisième jour des JO dans une épreuve de plongeon synchronisé.

clp/aro/heg

PLUS:afp