NOUVELLES

JO-2012 - Voile: l'Irlandaise Annalise Murphy brille en Laser Radial

30/07/2012 02:19 EDT | Actualisé 29/09/2012 05:12 EDT

L'Irlandaise Annalise Murphy, en Laser Radial, et l'Australien Tom Slingsby, en Laser, ont fait honneur lundi à leur statut de favoris au 2e jour des régates olympiques de Weymouth (sud de l'Angleterre), sur un plan d'eau balayé par le vent.

Murphy, toujours très à l'aise dans des conditions météo musclées, a remporté les deux premières courses de Laser Radial, la Belge Evi van Acker -elle aussi habituée des podiums mondiaux- finissant une fois 3e et une fois 2e. L'Irlandaise et la Belge pointaient en 1ère et 2e position du général, devant la Néerlandaise Marit Bouwmeester, autre candidate sérieuse pour une médaille.

Slingsby, quintuple champion du monde de Laser, n'a pas perdu de temps pour rappeler à ses 48 adversaires qui était le patron dans cette série, terminant 2e de la première course et remportant la seconde. Il occupait lundi soir la tête du classement général provisoire.

En Finn, l'autre dériveur en solitaire des JO, l'immense favori britannique Ben Ainslie a un peu déçu, avec une 6e place dans la première manche et une 9e dans la deuxième. Troisième au général, le Maître n'est pas à sa place. Au classement provisoire, le Danois Jonas Hogh-Christensen devance le Français Jonathan Lobert, Ainslie, le Croate Ivan Kljakovic Gaspic et le Néerlandais Pieter-Jan Postma.

En Star, le quillard à deux équipiers, les Britanniques Iain Percy/Andrew Simpson étaient en tête lundi soir, l'équipage vedette brésilien Robert Scheidt/Bruno Prada) n'étant que 4e après une journée en demi-teinte.

En Elliott 6m (match racing féminin), les Russes Ekaterina Skudina/Elena Siuzeva/Elena Oblova étaient en tête du round robin, à égalité avec les Australiennes Olivia Price/Nina Curtis/Lucinda Whitty.

Comme prévu par les spécialistes de la météo, le plan d'eau de Weymouth -une ancienne base de vitesse pour des records à la voile- a offert aux coureurs un aperçu des conditions qui peuvent prévaloir en été: clapot court, vent soutenu et bourrasques d'une vingtaine de noeuds qui ont provoqué quelques dessalages sans gravité.

heg/ep

PLUS:afp