NOUVELLES

JO-2012 - C1 - Estanguet-Martikan: règlement de comptes à Lee Valley

30/07/2012 08:00 EDT | Actualisé 29/09/2012 05:12 EDT

Le Français Tony Estanguet et le Slovaque Michal Martikan, qui se sont partagés les quatre derniers titres de canoë monoplace (C1), vont régler les comptes mardi sur le bassin de slalom des JO de Londres à Lee Valley.

Le rêve d'une troisième consécration passe d'abord par la manche de demi-finale, étape qui, à Pékin, avait privé Estanguet d'une passe de trois historique après ses triomphes à Sydney, puis Athènes.

Discret toute la saison, Martikan, le seigneur des anneaux à Pékin, a montré en qualifications que seul compte pour lui l'or olympique, celui qu'il avait conquis à l'âge de 17 ans en 1996 à Atlanta.

Si les deux trentenaires ont conservé vitesse et précision, l'opposition a grignoté le retard ces dernières années et compte bien les envoyer à la retraite pour connaître enfin le bonheur olympique.

A l'image du Britannique David Florence, le nouveau N.1 mondial, qui sera porté par son public pour transformer en or l'argent de Pékin, de l'Allemand Sideris Tisiadis, qui a devancé Estanguet dans la course au titre européen en mai dernier, ou encore du Slovène Benjamin Savsek.

Il faudra pour cela dompter les caprices d'un bassin reconnu très technique par tous, où "il faut trouver la bonne vague si on veut aller vite", soulignait le champion slovaque après avoir remporté les qualifications.

"Et trouver le bon équilibre entre aller vite et être précis", ajoutait Estanguet, "car il faudra rendre une copie propre pour entrer en finale" puis rêver ensuite d'or.

Sans compter le facteur indomptable: la météo. Avec la pluie annoncée et surtout le vent qui peut faire trembler les portes et provoquer la pénalité de trop qui peut ruiner tout espoir...

sg/jr

PLUS:afp