DENVER - DENVER (Sipa) — James Holmes, l'auteur présumé de la fusillade qui fait 12 morts et 58 blessés dans un cinéma près de Denver (Colorado), doit comparaître lundi à 9h30 pour la deuxième fois devant la justice pour sa mise en accusation formelle.

Les magistrats vont se prononcer notamment sur une motion déposée par les avocats de l'ancien étudiant en neurosciences, dont les droits constitutionnels auraient été violés par la révélation dans les médias de l'existence et du contenu d'un colis envoyé à son psychiatre.

Dans ce paquet, le jeune homme âgé de 24 ans aurait glissé des notes et des dessins évoquant ses projets macabres.

La justice devrait également se pencher sur la santé mentale de James Holmes, qui était apparu l'air hagard et avec les cheveux teints en orange durant sa première et brève comparution après la tuerie dans un cinéma où était projeté le dernier volet de "Batman".

Holmes s'était constitué au cours des deux derniers mois un véritable arsenal -acheté et détenu légalement. Il possédait un fusil d'assaut semi-automatique AR-15, la version civile du M-16 militaire, un fusil de chasse Remington de calibre 12, deux pistolets semi-automatiques Glock de calibre 40 (10mm), plus de 6.000 balles et chargeurs achetés notamment sur Internet.

ljg/AP-v149

Loading Slideshow...
  • James E. Holmes comparaît

    James E. Holmes, accompagné par son avocate Tamara Brady (à droite) a comparu lundi matin. Il sera vraisemblablement accusé de meurtre au 1er degré. (AP Photo/Denver Post, RJ Sangosti, Pool)

  • James E. Holmes comparaît

    Une foule nombreuse a assisté à la première comparution de James Holmes (AP Photo/Denver Post, RJ Sangosti, Pool)

  • James E. Holmes

    James E. Holmes semblait être sous calmant lors de sa comparution. Il n'a pas dit un mot. (AP Photo/Denver Post, RJ Sangosti, Pool)

  • James E. Holmes

    James E. Holmes et son avocate Tamara Brady (à droite) (AP Photo/KUSA.com)

  • Carol Chambers

    la procureure en chef du tribunal du comté d'Arapahoe, Carol Chambers, s'exprimant après la compuration de James Holmes. Elle n'exclut pas de plaider la pein de mort. (AP Photo/Alex Brandon)

  • James E. Holmes, Tamara Brady

    James E. Holmes et son avocate Tamara Brady (à droite) . (AP Photo/Denver Post, RJ Sangosti, Pool)

  • James E. Holmes

    James E. Holmes. (AP Photo/Denver Post, RJ Sangosti, Pool)

  • David Sanchez

    David Sanchez, père d'une des victimes de James Holmes. Son fils a été gravement blessé. (AP Photo/Alex Brandon)

  • James E. Holmes

    James E. Holmes lors de sa première compuration (AP Photo/Denver Post, RJ Sangosti, Pool)

  • James E. Holmes

    James E. Holmes et son avocate Tamara Brady . (AP Photo/Denver Post, RJ Sangosti, Pool)

  • William Blair Sylvester

    Le juge du tribunal du comté d'd'Arapahoe, William Blair Sylvester. (AP Photo/Denver Post, RJ Sangosti, Pool)