NOUVELLES

Grèce: le gouvernement de coalition discute d'un nouveau plan d'austérité

30/07/2012 08:37 EDT | Actualisé 29/09/2012 05:12 EDT

ATHÈNES, Grèce - Les trois partis du gouvernement de coalition grec ont repris les discussions lundi sur le nouveau plan d'austérité, exigé par les bailleurs de fonds internationaux pour accorder à Athènes une nouvelle tranche d'aide financière.

Le premier ministre conservateur, Antonis Samaras, devait s'entretenir lundi soir avec les partenaires de la coalition qui ont refusé de signer les propositions gouvernementales sur le nouveau plan d'économies de 11,5 milliards d'euros pour 2013-14.

Le porte-parole du gouvernement, Simos Kedikoglou, a refusé d'exclure des baisses de pensions et de salaires.

«Je ne peux pas écarter ce qui n'a pas été décidé. Ces 11,5 milliards nous garantissent un accès à de plus grosses sommes d'argent», a reconnu M. Kedikoglou sur la télévision privée Antenna.

«Depuis deux ans et demi, nous n'avons atteint aucun (objectif). Ce que nous nous efforçons de faire avec des réformes structurelles, c'est de former un gouvernement plus simple et plus efficace», a-t-il expliqué.

«La présence de la Grèce en Europe connaît un moment difficile (...) La priorité de la Grèce est de regagner de la crédibilité», a souligné M. Kedikoglou.

Depuis mai 2010, la Grèce paie ses factures grâce aux plans de sauvetage accordés par la zone euro et le Fonds monétaire international pour lui éviter une faillite.

PLUS:pc