NOUVELLES

Deux postes de police touchés par des explosions dans le nord du Nigeria (habitants)

30/07/2012 09:08 EDT | Actualisé 29/09/2012 05:12 EDT

Deux fortes explosions dont un attentat suicide ont touché lundi deux postes de police de la ville de Sokoto, haut lieu de l'islam dans le nord-ouest du Nigeria, ont déclaré la police et des habitants.

Aucun bilan n'était immédiatement disponible.

Un kamikaze a fait sauter son véhicule bourré d'explosifs près du poste de Yan Marina, dans le centre de la ville, après s'être heurté à la grille, a dit un policier qui a demandé l'anonymat.

"Une grosse explosion s'est produite il y a une heure au poste de police. Elle a été suivie d'une épaisse fumée", a dit un voisin du poste, Usman Bube.

Il a décrit la zone comme "engloutie par les flammes". "C'est le chaos, des gens courent se mettre à l'abri", a-t-il ajouté à l'AFP.

Un autre habitant, Lawai Danfili, a signalé une seconde explosion près du poste d'Unguwar Rogo.

"L'impact a ébranlé les maisons. Nous nous sommes tous réfugiés à l'intérieur", a-t-il dit.

Sokoto, capitale de l'Etat éponyme, est notamment la ville du sultan de Sokoto, Mohammed Sa'ad Abubakar, plus haute autorité religieuse musulmane au Nigeria. Ex capitale d'un ancien empire peul, la ville compte acutellement près de 600.000 habitants.

Les explosions de lundi n'ont pas été revendiquées.

Le groupe islamiste Boko Haram, responsable d'attentats qui ont fait des centaines de morts au cours des derniers mois dans le pays le plus peuplé d'Afrique, est soupçonné d'avoir des caches à Sokoto mais ses attaques y ont été rares dans le passé.

abu-bs-joa/jlb/ej

PLUS:afp