BIEN-ÊTRE

Plus de congés parentaux pour les parents du Québec que ceux du Canada (PHOTOS)

30/07/2012 10:15 EDT | Actualisé 29/09/2012 05:12 EDT
Alamy

MONTRÉAL - Presque toutes les nouvelles mères de famille ont bénéficié d'un congé payé, l'an dernier, au Québec.

Selon un rapport de Statistique Canada publié lundi, 97 pour cent des mères québécoises ayant un enfant âgé de 1 à 3 ans ont déclaré avoir pris un congé payé en 2010-2011. C'était légèrement plus que la moyenne canadienne hors-Québec, qui se situait à 90 pour cent.

Cette situation s'explique notamment par le Régime québécois d'assurance parentale.

En moyenne, les nouvelles mères de famille québécoises ont pris 48 semaines de congé, payées ou non, contre 44 semaines pour le reste du Canada.

La différence entre le Québec et le Canada est encore plus grande chez les hommes: 76 pour cent des nouveaux pères du Québec ont pris congé l'an dernier, tandis que ce chiffre a atteint seulement 26 pour cent à l'extérieur de la province. Leurs congés étaient aussi plus longs de trois semaines, la moyenne hors-Québec s'étant située à 2,4 semaines.

Statistique Canada a indiqué que la plupart des mères, soit 83 pour cent d'entre elles, avaient pris un congé payé. Environ une mère sur cinq a pris un congé non payé. La durée moyenne des congés payés était de 40 semaines, alors qu'elle s'établissait plutôt à 4,5 semaines pour les congés non payés.

«Un certain nombre de facteurs, incluant des caractéristiques reliées au domaine socio-économique et à la santé maternelle et celle des enfants, sont associés à la décision des parents de prendre congé ou non, en plus d'influencer la durée de ce congé», a déclaré l'agence fédérale.

Le rapport de Statistique Canada montre aussi que peu importe le sexe, les travailleurs autonomes prennent généralement des congés plus courts.

«Le fait d'être travailleur autonome pousse à prendre des congés parentaux plus courts, et ce même après avoir considéré des facteurs comme le fait de savoir s'il s'agit d'un premier enfant, du sexe de celui-ci, de l'âge de la mère, de l'éducation des parents et de leur revenu», précise l'étude.

Selon Statistique Canada, les mères qui ont fait état d'une dépression postpartum risquaient davantage de prendre un congé parental. Elles ont d'ailleurs pris des congés plus longs que les mères qui n'ont pas fait état d'une dépression suite à l'accouchement.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les congés de maternité autour du monde