NOUVELLES

Bombardements sur Alep et affrontements dans la ville (militants)

30/07/2012 02:09 EDT | Actualisé 28/09/2012 05:12 EDT

Plusieurs quartiers d'Alep, la grande ville du nord de la Syrie, tenus par les rebelles étaient soumis à des bombardements des forces régulières lundi matin, selon des militants.

Les bombardements ont notamment visé le quartier de Salaheddine (sud-ouest), bastion de l'Armée syrienne libre (ASL), formée de déserteurs et de civils armés, a indiqué la Commission générale de la révolution syrienne.

Les Comités locaux de coordination ont pour leur part affirmé que le quartier de Sakhour (est) était mitraillé par des hélicoptères.

De violents affrontements se sont en outre déroulés autour du siège des redoutables services de renseignement de l'aviation dans le quartier d'Al Zahira, et l'ASL a tiré des roquettes sur le bâtiment, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Selon cette ONG qui effectue un décompte quotidien des victimes, 67 personnes ont été tuées dimanche à travers la Syrie dans les violences.

Les rebelles avaient affirmé dimanche avoir repoussé des assauts de l'armée syrienne contre leurs positions à Alep, deuxième ville et poumon économique de la Syrie.

Le front d'Alep a été ouvert le 20 juillet et l'assaut de l'armée a été donné samedi après l'arrivée de renforts militaires dans la ville.

Les bombardements par hélicoptères et à l'artillerie lourde dans cette ville de 2,5 millions d'habitants et ses environs ont jeté sur les routes ces deux derniers jours quelque 200.000 personnes, selon la responsable des opérations humanitaires de l'ONU, Valerie Amos, qui a demandé que les organisations de secours puissent "accéder en sécurité" à Alep (355 km au nord de Damas).

Le médiateur international pour la Syrie Kofi Annan s'est dit inquiet face à "la concentration de troupes et d'armes lourdes autour d'Alep", appelant les belligérants à trouver une issue pacifique.

Le chef du conseil militaire rebelle d'Alep, le colonel Abdel Jabbar al-Oqaidi, a appelé l'Occident à instaurer une zone d'exclusion aérienne au-dessus du nord de la Syrie et accusé le régime de préparer "un massacre" à Alep.

at/sw

PLUS:afp