NOUVELLES

Un membre contestataire de la famille régnante arrêté au Koweït (militants)

29/07/2012 06:38 EDT | Actualisé 28/09/2012 05:12 EDT

Un groupe de défense des droits de l'Homme dans le Golfe et des députés koweïtiens ont dénoncé dimanche l'arrestation d'un membre de la famille régnante pour avoir exprimé des "opinions politiques", jugées offensantes par les autorités.

"Libérer cheikh Mechaal al-Malek Al-Sabah, arrêté par la police de la Sûreté de l'Etat", écrit le Forum des sociétés civiles du Golfe, un groupe de militants libéraux, sur son compte Twitter.

Le Forum ajoute que cheikh Mechaal a été arrêté pour "ses opinions courageuses, opposées aux politiques de la famille régnante au Koweït".

Un député de l'opposition islamiste, Walid al-Tabtabai, a déploré également l'arrestation de cheikh Mechaal à cause de "ses opinions politiques" et critiqué la reprise par le gouvernement de sa campagne de harcèlement des militants sur les réseaux sociaux.

M. Tabtabai a indiqué que cheikh Mechaal était détenu depuis trois jours par les services secrets. Des activistes ont précisé que l'homme avait été interpellé jeudi à son retour d'Arabie saoudite où il avait rencontré le gouverneur de Ryad.

Officiellement, on observe un mutisme total sur son arrestation.

Cheikh Mechaal a écrit ces derniers jours sur son compte Twitter qu'il allait se présenter aux prochaines élections législatives et devenir ainsi le premier membre de la famille régnante à se porter candidat au Parlement.

Il a ajouté que s'il était élu, il dénoncerait la corruption de hauts fonctionnaires.

Il s'est également plaint que la Constitution koweïtienne n'assure le pouvoir qu'à une seule branche de la famille des Al-Sabah, celle des descendants de Moubarak Al-Kabir, qui régna sur le Koweït de 1896 à 1915.

Cheikh Mechaal, qui ne fait partie des descendants de Moubarak Al-Kabir, a appelé à modifier la Constitution et à introduire des réformes politiques.

oh/tm/cco

PLUS:afp