NOUVELLES

Syrie: violents combats à Alep

29/07/2012 04:21 EDT | Actualisé 27/09/2012 05:12 EDT

BEIRUT - BEYROUTH (Sipa) — De violents combats se poursuivaient dimanche à Alep (nord) où l'armée syrienne a lancé la veille une contre-offensive pour reprendre les quartiers sous contrôle de l'insurrection, selon des militants de l'opposition et l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

D'après un militant sur place, Mohammed Saïd, les forces syriennes bombardaient en particulier les quartiers de Salaheddine et Saif al-Dawla (sud-ouest de la ville), premiers secteurs dont se sont emparés les insurgés la semaine dernière. L'OSDH faisait état également de violents combats et d'explosions, dans les quartiers de Bab al-Hadid, al-Zahraa et al-Arqoub.

L'agence officielle syrienne SANA a de son côté affirmé que les forces gouvernementales continuaient de traquer les "terroristes", en vue de "purger" la ville de leur présence.

D'après Mohammed Saïd, "nous assistons aujourd'hui à certains des bombardements les plus violents, mais les insurgés continuent à tenir bon. Aucune force au sol n'a réussi à entrer. Ils bombardent du dehors".

Environ 200 combattants de l'insurrection, a-t-il ajouté, sont entrés dimanche dans Alep, pour rejoindre le millier d'hommes venus en renfort au cours des derniers jours pour combattre les forces gouvernementales. Les rebelles ont reçu un "nouvel arrivage d'armes et de munitions", d'après Mohammed Saïd qui n'a pas précisé leur provenance.

Les insurgés contrôleraient entre un tiers et la moitié des quartiers d'Alep, en particulier dans le sud-ouest et dans le nord-est de la ville autour du secteur de Sakhour. Plus grande ville du pays, avec quelque trois millions d'habitants, Alep, un des bastions du régime du président Bachar el-Assad, avait été jusqu'à présent relativement épargnée par le conflit.

ll/AP-v0176

PLUS:pc