NOUVELLES

Plusieurs records tombent en natation à Londres; l'Espagne en soccer, aussi

29/07/2012 08:50 EDT | Actualisé 28/09/2012 05:12 EDT

LONDRES - Beaucoup de choses sont tombées à Londres dimanche. D'abord la pluie, qui a semé le chaos à Wimbledon et compliqué l'existence des cyclistes de l'épreuve féminine sur route et des chevaux participant au concours complet en sports équestre; ensuite, d'autres records en natation et enfin, l'Espagne, contre toute attente, en soccer masculin.

Le Centre aquatique de Londres a été le théâtre de deux autres records mondiaux dimanche, le premier étant inscrit par l'Américaine Dana Vollmer au 100 mètres papillon suivi, peu de temps après par le Sud-Africain Cameron van de Burgh, au 100m brasse.

«Je suis au sommet de l'univers en ce moment. Je sais que je peux nager encore plus vite!», s'est exclamée Vollmer, qui a réalisé un temps de 55,98 secondes, effaçant par 0,08 centièmes de seconde l'ancienne marque de la Suédoise Sarah Sjostrom depuis les championnats du monde de Rome de 2009, en Italie.

Mais la plus grande surprise en natation est venue du quatuor français, qui a surpris les États-Unis et l'Australie, en route vers la médaille d'or du 4x100m relais style libre. Amaury Leveaux, Fabien Gilot, Clément Lefert et Yannick Agnel ont complété l'épreuve en 3:09,93, 45 centièmes de seconde devant le quatuor américain.

Autre résultat étonnant, cette fois au soccer masculin : l'équipe espagnole des moins de 23 ans a fait chou blanc. Les jeunes Espagnols ont subi l'élimination à la suite d'un deuxième revers consécutif de 1-0, cette fois contre le Honduras. Le Japon leur avait joué le même tour jeudi dernier.

Avec un match à disputer dans le groupe D, l'Espagne ne peut récolter plus que trois points alors que le Honduras, actuellement deuxième, en compte déjà quatre. Le Japon domine le groupe avec six points, en vertu de son gain de 1-0 contre le Maroc.

La pluie battante n'a par ailleurs pas empêché la Néerlandaise Marianne Vos de remporter la course sur route de 140 km, une épreuve qui a permis aux Britanniques d'acclamer leur première médaillée, en l'occurence Elizabeth Armitstead, qui s'est pointée au fil d'arrivée tout juste derrière la gagnante.

Le Royaume-Uni a ajouté une deuxième médaille, celle de la nageuse Rebecca Adlington au 400m style libre, mais ces bonnes nouvelles ont été un tant soit peu assombries par la nouvelle à l'effet que la marathonienne Paula Radcliffe devait se retirer de l'épreuve du 5 août, en raison d'une blessure à un pied.

Par ailleurs, la Chine (6-4-2) continue de dominer le classement des médailles, devant les États-Unis (3-5-3). La délégation chinoise a notamment ajouté des médailles d'or au pistolet 10 mètres, grâce à Guo Wenjun, et au tremplin 3m synchronisé, en plongeon, gracieuseté de Wu Minxia et He Zi.

Cette victoire de Wu et He ouvre la voie à un possible balayage des huit médailles à l'enjeu. À Pékin en 2008, la Chine avait enlevé sept des huit médailles d'or décernées et elle s'est offert un balayage aux derniers championnats du monde à Shanghai.

En tennis, le Serbe Novak Djokovic et le Français Jo-Wilfried Tsonga ont dû se montrer patients, et tenaces, pour accéder au deuxième tour du tournoi en simple.

Djokovic et Tsonga ont tous deux perdu le premier set, au bris d'égalité, avant d'éliminer, respectivement, l'Italien Fabio Fognini 6-7 (7), 6-2, 6-2, et le Brésilien Thomaz Belluci 6-7 (5), 6-4, 6-4.

Plus tôt dimanche, Andy Murray s'était aisément débarrassé du Suisse Stanislas Wawrinka, 6-3, 6-3, sous le toit rétractable du court central au All England Club.

Chez les dames, l'Allemande Julia Goerges a causé une certaine surprise en éliminant la Polonaise Agnieszka Radwanska, récente finaliste à Wimbledon, en trois manches. De son côté, Maria Sharapova n'a eu aucune difficulté à se défaire de l'Israélienne Shahar Peer, 6-2, 6-0. Le match de l'Américaine Venus Williams a été repoussé, un sort qui a été réservé à de nombreux autres joueurs dimanche.

En basketball masculin, les États-Unis ont amorcé leur balade vers l'or en défaisant la France 98-71. Kevin Durant a mené l'attaque américaine avec 22 points tandis que Tony Parker, porte-couleurs français, était limité à dix points

Enfin, la gymnaste ouzbèke Luiza Galiulina a été provisoirement suspendue après avoir été contrôlée positive à la furosémide. Le CIO rendra une décision définitive après l'examen de l'échantillon B.

PLUS:pc