NOUVELLES

Les déclarations de Romney sur Jérusalem "nuisent aux intérêts américains" (palestiniens)

29/07/2012 03:36 EDT | Actualisé 28/09/2012 05:12 EDT

Les déclarations du candidat républicain à la présidentielle américaine Mitt Romney, présentant Jérusalem comme la "capitale" d'Israël, portent atteintes aux intérêts américains dans la région, a affirmé dimanche un responsable palestinien.

"Les déclarations de Romney portent atteinte aux intérêts américains dans la région, à la paix, à la sécurité, et à la stabilité. Même si ces déclarations s'inscrivent dans le cadre de la campagne électorale, elles sont inacceptables et nous les rejetons totalement", a affirmé à l'AFP le négociateur palestinien Saëb Erakat.

"Romney récompense l'occupation (israélienne), les colonies, l'extrémisme dans la région avec de telles déclarations", a ajouté M. Erakat.

"Je suis très ému de me trouver à Jérusalem, la capitale d'Israël", a affirmé M. Romney dans un discours prononcé en face des murailles de la vieille ville de Jérusalem à l'invitation de la Fondation Jérusalem et en présence du maire israélien de la ville Nir Barkat.

Les Etats-Unis ne reconnaissent pas officiellement Jérusalem comme capitale d'Israël. Leur ambassade, comme pratiquement celles de tous les pays représentés en Israël, se trouve à Tel Aviv. Périodiquement, les responsables américains évoquent la possibilité de transférer cette ambassade de Tel Aviv à Jérusalem.

"Jérusalem-Est est occupée et la solution de deux Etats qui est soutenue par le monde entier, y compris les Etats-Unis et la majorité du peuple israélien, Jérusalem Est la capitale de la Palestine et Jérusalem-ouest la capitale d'Israël", a ajouté M. Erakat.

"On ne peut pas avoir une solution à deux Etats sans que Jérusalem-Est ne soit la capitale de la Palestine", a également affirmé M. Erakat.

En revanche, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a félicité M. Romney lors d'un dîner donné en l'honneur du candidat républicain.

"Je veux vous remercier pour les mots très forts de soutien et d'amitié envers Israël et pour Jérusalem que nous avons entendus aujourd'hui", a indiqué un communiqué du bureau du Premier ministre.

"Comme vous l'avez dit Jérusalem est la capitale d'Israël et Jérusalem sera toujours la capitale d'Israël", a ajouté M. Netanyahu.

Israël a conquis Jérusalem-est lors de la guerre de juin 1967 avant d'annexer cette partie de la ville et d'y construire une dizaine de quartiers de colonisation où vivent plus de 200.000 Israéliens.

Les Palestiniens veulent de leur côté faire de Jérusalem-est la capitale de l'Etat auquel ils aspirent. M. Netanyahu en revanche rejette toute "division" de la ville et affirme que Jérusalem restera la "capitale réunifiée" d'Israël.

M. Romney a notamment rencontré dimanche à Jérusalem M. Netanyahu et le président Shimon Peres.

na-sy-hmw/jlr

PLUS:afp