NOUVELLES

La moitié des 20.000 morts de Syrie tués au cours des 4 derniers mois (ONG)

29/07/2012 11:27 EDT | Actualisé 28/09/2012 05:12 EDT

Près de la moitié des 20.000 personnes tuées en Syrie depuis le début du soulèvement contre le régime ont trouvé la mort au cours des quatre derniers mois, selon un décompte de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Près de 45% des personnes tuées en Syrie (depuis le début du soulèvement) ont trouvé la mort depuis le 12 avril, date de l'entrée en vigueur du cessez-le-feu" proclamé par l'émissaire international Kofi Annan, mais qui n'a jamais été respecté, a déclaré à l'AFP dimanche Rami Abdel Rahman, chef de l'OSDH.

M. Abdel Rahman, qui s'appuie sur un réseau de militants, avocats et médecins à travers la Syrie pour effectuer un décompte quotidien des morts, a souligné qu'au cours du seul mois de juillet, "3.867 personnes ont été tuées, dont 2.764 civils, 1.000 soldats et 103 déserteurs".

Il a souligné que le conflit "devient de plus en plus violent".

Selon l'OSDH, basée en Grande-Bretagne, plus de 20.000 personnes, dont près de 14.000 civils, ont été tuées dans les violences en Syrie depuis le début de la révolte contre le régime du président Bachar al-Assad en mars 2011.

Ce total de 20.028 personnes comprend 13.978 civils, 5.082 membres de l'armée et des services de sécurité et 968 déserteurs.

L'OSDH comptabilise comme civils les personnes qui ont pris les armes contre le régime sans avoir été des soldats.

Il est impossible d'obtenir un bilan de source indépendante depuis que l'ONU a cessé de comptabiliser fin 2011 les victimes de ce conflit sanglant.

ser-at/hj

PLUS:afp