NOUVELLES

JO-2012 - Les héritiers de la Dream Team assurent

29/07/2012 12:38 EDT | Actualisé 28/09/2012 05:12 EDT

Les Etats-Unis, héritiers de la Dream Team de 1992, sont tranquillement entrés dans le tournoi de basket-ball des jeux Olympiques en balayant la France (98-71) dimanche à Londres, capitale des Jeux "délivrée" par Elizabeth Armitstead, première médaillée britannique.

Vingt ans après la Dream Team 1992, menée par Michael Jordan et Magic Johnson, les Américains, portés par Kevin Durant, meilleur marqueur US avec 22 points devant Kevin Love (14) et Kobe Bryant (10) l'ont facilement emporté face aux Français, qu'ils avaient battus (85-75) en finale des JO de Sydney en 2000.

Une autre étoile américaine a brillé: au lendemain de sa victoire sur 400 m 4 nages, notamment aux dépens de son compatriote Michael Phelps, Ryan Lochte s'est hissé facilement en finale du 200 m nage libre.

Engagé sur sept courses, Lochte a réussi le deuxième temps des séries, derrière le Chinois Sun Yang, sacré samedi sur 400 m nage libre, mais devant le Français Yannick Agnel. La finale est programmée lundi.

L'autre "star" attendue de la natation américaine, "Missy" Franklin a elle aussi assuré sa qualification pour la finale du 100 m dos.

Le bassin de l'Aquatics Center s'apprête à vivre des moments agités en début de soirée, lors de la finale du 4x100 m, l'un des grands moments attendus des JO, avec la bataille entre l'Australie, meilleur temps des qualifications, les Etats-Unis, la Russie et la France.

En attendant cette explication entre costauds, les Chinois, qui occupent la tête du classement des médailles, ont empoché deux nouveaux titres, grâce à Guo Wenjun (pistolet à 10 m) et au duo au tremplin synchronisé à 3 mètres (plongeon).

Les épreuves disputées en plein air, comme le cyclisme et le tennis, ont été perturbées par les averses orageuses qui ont arrosé Londres. Ainsi, en tennis, le programme a dû être remanié. Priorité a été donnée aux simples, messieurs et dames, sous le toit rétractable du Court central, le seul disposant d'une telle installation à Wimbledon. Les rencontres de doubles ont été repoussées à lundi.

Enfin, les JO ont été frappés par deux nouveaux cas de dopage. Le CIO a annoncé la suspension de la gymnaste ouzbèke Luiza Galiulina, contrôlée positive au furosémide. Elle avait subi un contrôle antidopage le 25 juillet, quatre jours avant son entrée en lice.

La sprinteuse de Saint Kitts et Nevis, Tameka Williams a, elle, été exclue par sa Fédération avant même le début des épreuves d'athlétisme.

Samedi, l'haltérophile albanais Hysen Pulaku avait quitté les JO, après une contrôle positif au stanozolol (stéroïde anabolisant).

Jeudi, à la veille de la cérémonie d'ouverture, les portes de Londres s'étaient fermées pour deux haltérophiles turcs, un discobole hongrois et un sauteur en hauteur grec, tenant du titre mondial en salle.

pga/jmt

PLUS:afp