NOUVELLES

Heymans et la gymastique féminine écrivent des pages d'histoire canadienne

29/07/2012 09:22 EDT | Actualisé 28/09/2012 05:12 EDT

LONDRES - Après une première journée plutôt moche, samedi, le Canada a écrit non pas une mais deux pages d'histoire de l'olympisme du pays, dimanche. Et pour cela, les dirigeants du Comité olympique canadien doivent remercier quelques représentantes de la gent féminine.

À commencer par Émilie Heymans, qui s'est taillée une place non seulement dans l'histoire de l'olympisme canadien, mais aussi mondial, dimanche, en devenant la première plongeuse à gagner une médaille lors de quatre Jeux olympiques d'affilée.

Heymans et sa coéquipière Jennifer Abel ont décroché la première médaille canadienne à Londres, le bronze au tremplin de 3 mètres synchro. La compétition a été remportée logiquement par les Chinoises Wu Minxia et He Zi.

Heymans, âgée de 30 ans, a accédé au podium à tous les Jeux olympiques depuis ceux de 2000 à Sydney. L'athlète de Saint-Lambert avait alors raflé l'argent avec Anne Montminy au 10 m synchro. Elle avait ensuite mérité le bronze en 2004 à Athènes au 10 m synchro avec Blythe Hartley, puis l'argent au 10 m individuel à Pékin, il y a quatre ans.

«Je ne pensais même pas pouvoir un jour participer à quatre Jeux, a-t-elle lancé avec un grand sourire. J'ai travaillé aussi fort pour chacune des médailles que j'aie eues, mais c'est certain qu'avec celle-là je passe à l'histoire, alors elle est un peu différente. Je suis vraiment contente d'avoir pu vivre cette expérience-là avec Jennifer.»

L'autre exploit a été l'oeuvre de l'équipe de gymnastique féminine qui participera au concours par équipes, ce mardi, une première canadienne.

L'équipe formée d'Ellie Black, Victoria Moors, Dominique Pegg, Brittany Rogers et Kristina Vaculik a terminé au 6e rang de l'épreuve de qualification, dimanche, grâce à une récolte de 167,696 points.

Les Canadiennes ont été particulièrement solides au cheval sautoir, où Rogers s'est classée 6e et Vaculik, 10e. Rogers a pris le 10e rang aux barres asymétriques, tandis que Pegg et Black se pointaient 10e et 11e au sol.

En aviron, au lendemain de la contre-performance de leurs coéquipiers, les Canadiennes du huit de pointe ont entrepris leur quête d'une médaille d'or de façon convaincante aux Jeux olympiques de Londres.

Non seulement se sont-elles qualifiées directement pour la finale de jeudi après avoir facilement remporté leur vague en préliminaires, elles ont aussi signé un meilleur chrono que leurs grandes rivales américaines.

Les Canadiennes ont complété le 1500 mètres en six minutes 13,91 secondes. Les Américaines ont remporté leur vague en 6:14,68. Le Canada avait terminé au pied du podium aux Jeux de Pékin en 2008.

Du côté masculin, l'un des rares moments de réjouissance, dimanche, s'est produit entre les câbles, alors que le Néo-Écossais Custio Clayton a accédé au deuxième tour, chez les mi-moyens (-69 kg) après avoir défait le Mexicain Oscar Molina Casillas aux points, 12-8.

En natation le Canada a délégué sa première représentante en finale, gracieuseté de Britanny MacLean, au 400 mètres style libre. La nageuse ontarienne a cependant dû se contenter du 7e rang, en 4:06,24, à un peu moins de cinq secondes de la Française Camille Muffat.

Tera Van Beilen, une autre Ontarienne, a subi une élimination crève-coeur au 100m brasse, s'inclinant lors d'une vague éliminatoire aux mains de la Jamaïcaine Alia Atkinson. Les deux nageuses avaient inscrit des chronos identiques de 1:04,48 en demi-finale, forçant ce duel additionnel. Van Beilen s'est ensuite contentée d'un temps de 1:07,73, comparativement à 1:06,79 pour Atkinson.

Au 100m dos, Julia Wilkinson et Sinead Russell ont échoué dans leur tentative d'atteindre la finale. Wilkinson est passée particulièrement près, ratant la finale par seulement ,09 seconde.

En volleyball de plage, Marie-Andrée Lessard et Annie Martin ont mal entrepris le tournoi olympique, dimanche, en s'inclinant au bout de trois manches, 21-17, 14-21 et 13-15, contre les Britanniques Shauna Mullin et Zara Dampney.

En cyclisme, Clara Hughes, en quête pour sa part d'une septième médaille olympique, n'est pas parvenue à se hisser sur le podium de la course féminine sur route.

Elle s'est classée 32e au terme d'une épreuve de 140,3 km disputée sous la pluie. La Lavalloise Joëlle Numainville a signé la meilleure performance canadienne, terminant au 12e rang, à 27 secondes de la gagnante, la Néerlandaise Marianne Vos.

Denise Ramsdem, autre membre de l'équipe canadienne, a fini dans le même groupe que Hughes en 27e position.

En tennis de table, Mo Zhang, d'Ottawa, a été éliminée du tournoi de simple féminin, s'inclinant en cinq manches face à Li Quianbing, qui représente l'Autriche.

En judo, le Torontois Sasha Mehmedovic, qui s'entraîne à Montréal, s'est incliné à son second combat contre le Japonais Masashi Ebinuma, champion du monde en titre chez les moins de 66 kg.

En escrime, le Montréalais Philippe Beaudry a subi l'élimination dès le premier tour de la compétition au sabre. Il s'est incliné 15-10 aux mains du Bélarusse Dmitri Lapkes.

En tennis, le mauvais temps a forcé la remise du match de l'Ontarien Milos Raonic, de même que ceux de Daniel Nestor et Vasek Pospisil, en double masculin, et de la Lavalloise Aleksandra Wozniak, en simple féminin.

Pospisil a par ailleurs été éliminé du tournoi en simple, s'inclinant 6-4, 6-4 face à l'Espagnol David Ferrer.

PLUS:pc