NOUVELLES

GP de Hongrie - Déclarations de Räikkönen et Grosjean

29/07/2012 12:54 EDT | Actualisé 28/09/2012 05:12 EDT

Kimi Räikkönen (FIN/Lotus), 2e: "Je n'ai jamais vraiment eu de chance de dépasser Lewis (Hamilton), car la ligne droite n'était pas assez longue. Ma seule chance, c'était s'il avait eu des pneus trop usés, mais ce n'est jamais arrivé, donc il aurait fallu 20 tours de plus. Je ne pouvais pas gagner, donc je n'ai aucune raison de m'en faire à ce sujet. J'ai pris un départ correct puis j'ai eu un problème avec mon KERS (ndlr: système de récupération d'énergie au freinage), je ne pouvais l'utiliser qu'à 50% et j'ai perdu une place au bénéfice de Fernando (Alonso). Après, ça allait mieux mais j'étais coincé derrière lui, tout en essayant de ménager mes pneus pour pouvoir attaquer quand il y aurait moins de trafic devant moi. Ca a marché et j'ai pu regagner beaucoup de temps en quelques tours, deux fois. Quand je suis ressorti des stands la deuxième fois, je ne me suis pas très bien débrouillé et j'ai laissé le limiteur (de vitesse) branché trop longtemps, cinq mètres après la sortie, et du coup je me suis retrouvé à côté de Romain au premier virage, mais j'ai réussi à conserver ma position. En fait, on était très rapides mais on n'a pas réussi à en profiter pendant toute la course".

Romain Grosjean (FRA/Lotus), 3e: "Le dépassement de Kimi, ce sont des choses qui arrivent. Malheureusement, dans le tour précédent, j'étais resté bloqué derrière une autre voiture (ndlr: la Mercedes de Schumacher) qui aurait dû me laisser passer à cause des drapeaux bleus mais qui ne l'a pas fait, du coup j'ai perdu une seconde et demie. Je n'étais pas content parce que je m'étais battu pour la victoire avec Lewis (Hamilton), depuis le début, et là tout d'un coup j'étais retardé par quelque chose que je ne pouvais pas contrôler. Avec Kimi, c'était serré, il a fait ce qu'il fallait pour que je ne puisse pas passer, je suis un peu sorti de ma trajectoire et j'ai un peu abîmé mes pneus. C'est comme ça. En début de course, quand je suivais Lewis, j'étais tout près et il ne faisait pas d'erreur. Parfois je perdais un peu d'adhérence avec mes pneus avant et il me fallait un peu de temps pour la récupérer. Mon premier arrêt au stand a été un désastre, et le deuxième était correct, donc on n'a pas pu gagner la moindre place grâce à notre stratégie, et cela aurait été très utile sur ce circuit où il est trop difficile de doubler. Je suis déçu, car on n'était pas loin de pouvoir nous battre pour la victoire, même si c'est un bon résultat pour l'équipe. On a pris beaucoup de points au championnat constructeurs et c'est très positif".

dlo/jcp

PLUS:afp