NOUVELLES

Deux soldats de l'OTAN sont tués dans une attaque dans l'ouest de l'Afghanistan

29/07/2012 05:18 EDT | Actualisé 28/09/2012 05:12 EDT

KABOUL - Deux soldats de l'OTAN ont été tués lors d'une attaque de rebelles dans l'ouest de l'Afghanistan, a annoncé dimanche l'Alliance atlantique.

Le communiqué de l'OTAN ne fournit pas de précisions sur la nationalité des victimes et les circonstances de l'attaque. Quarante-quatre militaires de la coalition, notamment Américains, sont morts en Afghanistan depuis le début du mois de juillet.

Les plus récents décès soulignent l'instabilité de l'Afghanistan alors que l'OTAN réduit l'importance de ses opérations, planifiant de transférer aux forces locales, d'ici 2014, les responsabilités en matière de sécurité.

La coalition a également nié une affirmation pakistanaise «incorrecte» soutenant que l'armée de ce pays voisin avait averti l'OTAN à 52 occasions au cours des derniers mois que des insurgés franchissaient la frontière entre le Pakistan et l'Afghanistan.

«À chaque fois que l'armée pakistanaise a demandé de l'aide, l'ISAF [les forces étrangères en Afghanistan] a immédiatement envoyé les effectifs nécessaires pour gérer le problème, a déclaré la coalition par voie de communiqué. «Dans l'esprit de l'amélioration récente des relations avec l'armée pakistanaise, l'ISAF continuera à prendre très au sérieux chaque rapport pakistanais faisant état de mouvements transfrontaliers et offrira son aide à n'importe quel moment et endroit possible.»

L'ambassadrice pakistanaise aux États-Unis a affirmé samedi que le Pakistan avait rapporté 52 fois à l'OTAN que des militants avaient été observés alors qu'ils pénétraient en Afghanistan.

Sherry Rehman a émis cette déclaration lors du Forum sur la sécurité d'Aspen organisé au Colorado. Elle s'exprimait par vidéoconférence.

Les États-Unis ont critiqué le Pakistan en affirmant que celui-ci n'en faisait pas assez pour s'en prendre aux militants trouvant refuge dans les zones tribales pakistanaises voisines de l'Afghanistan. Les États-Unis estiment que le réseau terroriste affilié à al-Qaïda, Haqqani, se trouverait majoritairement dans la région du Waziristan du Nord.

«Nous avons plusieurs intérêts communs, incluant nos engagement respectifs pour des actions coordonnées contre les attaques trans-frontalières des terroristes d'Haqqani du Waziristan du Nord qui menacent l'Afghanistan, le Pakistan et la région», précise la déclaration de l'Alliance atlantique.

Plus tôt, des responsables afghans ont annoncé que des insurgés avaient abattu et tué un responsable gouvernemental dans l'est du pays.

Le bureau du gouverneur de la province de Wardak a indiqué par voie de communiqué que le chef du district volatil de Chak conduisait pour se rendre à son bureau, dimanche, lorsque des tireurs ont attaqué sa voiture. Ces assaillants ont atteint par balles Mohammad Ismail Wafa et son fils adulte. Celui-ci a été blessé.

Le porte-parole taliban Zabiullah Mujahid a revendiqué la responsabilité de cette attaque par message texte. Les talibans ciblent régulièrement les responsables du gouvernement afghan, qu'ils qualifient de collaborateurs avec les forces internationales.

PLUS:pc