NOUVELLES

Deux records du monde sont établis en natation lors de finales, à Londres

29/07/2012 02:59 EDT | Actualisé 28/09/2012 05:12 EDT

LONDRES - Deux records du monde ainsi qu'un record olympique ont été établis en natation lors de finales, dimanche, à Londres.

Au 100 mètres papillon féminin, l'Américaine Dana Vollmer a tout d'abord réalisé un temps de 55,98 secondes, retranchant 0,08 seconde au précédent record appartenant à la Suédoise Sarah Sjostrom depuis les championnats du monde de Rome de 2009, en Italie.

«Je suis au sommet du monde actuellement, a-t-elle dit. Je sais que je peux aller encore plus vite. Je crois que ma force est le deuxième 50 (mètres). Je suis demeurée vraiment calme.»

Une quinzaine de minutes plus tard, lors de la finale masculine du 100m brasse, le Sud-Africain Cameron van der Burgh y est allé d'une performance de 58,46 secondes, abaissant le temps de 58,58 que l'Australien Brenton Rickard avait réalisé également à Rome, en 2009.

Van der Burgh a aussitôt pensé à son bon ami Alex Dale Oen, le champion mondial en titre de la discipline, qui est subitement décédé à la suite d'un arrêt cardiaque survenu en avril dernier.

«Je dois lui (Alex Oen) rendre hommage, a dit le Sud-Africain. Je sais qu'il était avec moi cette année, qu'il m'a aidé à finir la course en force. Je n'accorde pas tant d'importance au record mondial. Lorsqu'on devient champion olympique, on entre dans un club sélect.»

Un peu plus tard, en finale du 400m style libre féminin, la Française Camille Muffat a réalisé un temps de 4:01,45 minutes pour ainsi inscrire un nouveau record olympique.

Le précédent record appartenait à l'Italienne Federica Pellegrini, qui avait réalisé un temps de 4:02,19 minutes aux Jeux de Pékin, en 2008.

En finale du relais masculin 4x100m style libre, dans une course chaudement disputée, les Français (3:09,93) ont complété une remontrée en fin de course pour devancer les Américains (3:10,38). La deuxième place des États-Unis a permis à Michael Phelps de s'approcher à une médaille du record de 18 en carrière, une marque détenue par la gymnaste russe Larissa Latynina, entre 1956 et 1964.

C'est le quatuor russe qui a grimpé sur la troisième marche du podium, avec un temps de 3:11,41.

Le podium du 100m papillon féminin a été complété par Ly Ying (56,87), de la Chine, et l'Australienne Alicia Coutts (56,94). Sjostrom a pris le quatrième rang. Aucune Canadienne ne participait à cette finale.

Chez les hommes, l'Australien Christian Sprenger (58,93) a mérité l'argent au 100m brasse, devant l'Américain Brendan Hansen (59,49). Le Canadien Scott Dickens, qui participait à la demi-finale, a terminé au dernier rang de sa vague.

L'Américaine Allison Schmitt (4:01,77) et la Britannique Rebecca Adlington (4:03,01) ont respectivement mis la main sur l'argent et le bronze au 400m style libre féminin.

Plusieurs Canadiens ont connu une journée difficile.

Au 100m brasse féminin, Jilian Tyler pris le 14e rang de la demi-finale, alors que sa compatriote Tera Van-Beilen a été éliminée de justesse lors d'une course éliminatoire par Alia Atkinson, de la Jamaïque.

Le Québécois Charles Francis, originaire de Cowansville, a quant à lui été incapable de se qualifier pour la finale masculine du 100m dos, qui aura lieu demain. Il a terminé à l'avant-dernier rang des demi-finales avec un temps 54,92 secondes.

Les Canadiennes Julia Wilkinson et Sinead Russel seront par ailleurs absentes de la finale du 100m dos féminin. En demi-finale, Wilkinson a raté la dernière place disponible, se classant neuvième, alors que sa compatriote a terminé au dernier rang.

PLUS:pc