NOUVELLES

Des milliers de Hongkongais manifestent contre un cours de patriotisme chinois

29/07/2012 09:19 EDT | Actualisé 28/09/2012 05:12 EDT

HONG-KONG, Chine - Plusieurs dizaines de milliers de personnes, parmi lesquelles des enseignants et de nombreux parents, manifestaient dimanche dans les rues de Hong Kong pour protester contre l'introduction prochaine de cours de patriotisme chinois qui pourraient, selon elles, s'apparenter à du lavage de cerveau. C'est le dernier signe en date du sentiment de gêne croissant concernant l'influence de Pékin dans le territoire semi-autonome.

Des étudiants et des militants pro-démocratie se trouvaient parmi les manifestants défilant en direction du siège du gouvernement de Hong Kong pour protester contre cette mesure, que les autorités encouragent les écoles à commencer à appliquer à la rentrée des classes en septembre.

Ils craignent que ces cours constituent une forme de lavage de cerveau pour les enfants qui seraient incités à soutenir le Parti communiste chinois. Le gouvernement dément, affirmant qu'ils sont destinés à construire un sentiment de fierté nationale chinoise.

La controverse a éclaté suite à des informations selon lesquelles des mouvements pro-Pékin ont publié une brochure à utiliser dans les classes qui loue les vertus du parti unique.

"La Chine veut que la prochaine génération, à Hong Kong, sache à quel point il est merveilleux et ne soit pas au courant des mauvaises choses", affirme Chan Yip-Long, un écolier de 9 ans. "La brochure est très biaisée, alors je m'y oppose."

Cette manifestation est le dernier signe en date du mécontentement croissant à Hong Kong concernant l'influence de plus en plus importante de la Chine 15 ans après sa rétrocession à la Chine par la Grande-Bretagne, suite à plus d'un siècle de règne colonial. Les tensions ont aussi été alimentées par des inégalités économiques grandissantes, et par l'arrivée à Hong Kong de riches Chinois, considérés comme responsables de la hausse des prix de l'immobilier.

La police a estimé que 32.000 personnes avaient participé à la manifestation dimanche. Malgré la forte chaleur, de nombreux parents étaient présents, poussant parfois leurs bébés dans des poussettes. Un groupe de jeunes filles criaient: "Nous voulons la vérité, nous ne voulons pas de lavage de cerveau."

PLUS:pc