NOUVELLES

Une maison de paris anglais va rembourser les paris sur la flamme olympique

28/07/2012 07:09 EDT | Actualisé 27/09/2012 05:12 EDT

LONDRES - Ils ont perdu, mais ils vont tout de même récupérer leur mise.

La maison de paris William Hill, l'un des principaux preneurs aux livres britannique, a décidé de rembourser ceux qui avaient tenté de deviner qui allumerait la vasque olympique, un choix «quasiment impossible à prédire».

Le secret avait été bien gardé et la surprise a été totale, vendredi, à la fin de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Londres, orchestrée par le réalisateur Danny Boyle.

Beaucoup attendaient une vedette, d'autres penchaient pour un anonyme. Finalement, la flamme s'est démultipliée et sept jeunes athlètes ont eu l'honneur de porter les dernières torches et embraser les pétales de cuivre qui allaient se refermer pour former la vasque olympique.

«Le résultat était quasiment impossible à prédire», a estimé un porte-parole de William Hill, Rupert Adams. La maison va donc rembourser la totalité des mises sur la vasque olympique, une «somme à cinq chiffres».

Quintuple champion olympique d'aviron, le Britannique Steve Redgrave avait longtemps été favori. C'est d'ailleurs lui qui a fait entrer la flamme, après son voyage sur la Tamise avec le footballeur David Beckham, dans le Stade olympique.

Peu avant la cérémonie, l'ex-athlète britannique Roger Bannister, ancien détenteur du record du monde du mille, avait vu monter sa cote en flèche.

PLUS:pc