NOUVELLES

Ryan Cochrane sera en quête de quiétude entre ses deux courses à Londres

28/07/2012 06:30 EDT | Actualisé 27/09/2012 05:12 EDT

LONDRES - Le nageur canadien Ryan Cochrane a l'intention de bien gérer son temps entre sa première et ses dernières courses aux Jeux de Londres. Pour se faire, il envisage de quitter momentanément le village des athlètes et de continuer à profiter des conseils d'une nutritionniste.

«Je prévois probablement quitter le village et aller séjourner dans un appartement avec ma nutritionniste, a expliqué Cochrane. Ainsi, je peux vraiment me concentrer, avoir mon espace personnel et passer à travers ces huit jours complets dans le meilleur état d'esprit.»

L'athlète de 23 ans de Victoria est pressenti pour un podium au 1500 mètres libre la semaine prochaine.

Samedi matin, Cochrane s'était d'abord qualifié pour la finale du 400 mètres libre en remportant sa vague en préliminaires. Mais lorsque le Sud-Coréen Park Tae-hwan, d'abord disqualifié, a été réintégré dans la finale, il a été délogé de la huitième et dernière place disponible pour la finale.

Cochrane a remporté la seule médaille du Canada en natation aux Jeux de Pékin, gagnant le bronze au 1500 mètres. Comme il a mérité l'argent sur cette distance lors des deux derniers championnats du monde, il est considéré comme le principal espoir de médaille du Canada à Londres.

Le métabolisme de Cochrane brûle les calories à un rythme accéléré en raison de l'entraînement rigoureux nécessaire pour atteindre le sommet de sa forme pour les Jeux olympiques. L'élancé athlète de six pieds trois et 181 livres consomme entre 6000 et 8000 calories par jour.

La nourriture est cruciale pour récupérer de l'entraînement. Un manque dans ce domaine et le système immunitaire de Cochrane s'affaiblit et il pourrait tomber malade.

La nutritionniste Susan Boegman a supervisé le régime alimentaire de l'équipe canadienne de natation pendant les deux semaines d'un camp d'entraînement en Italie et elle garde Cochrane à l'oeil à Londres.

«Je suis un athlète très différent d'il y a quatre ans, a-t-il mentionné. Il y a quatre ans, je travaillais fort pour contrôler mon poids alors que cette fois, il semble que je mange ce que je mangerais lors d'une période d'entraînement intensive mais mon poids se maintient, ce qui est idéal.

«Il a été vraiment utile d'avoir ma nutrionniste Susan ici parce que ce serait difficile sans elle. Ne le dites pas à ma mère, mais elle est probablement la meilleure cuisinière que je connaisse.»

Cochrane a également gagné une médaille d'argent au 800 mètres aux mondiaux de Shanghai l'an dernier, mais ce n'est pas au programme olympique à Londres. Cela offre du temps à Cochrane pour profiter de ces jeux.

Il a l'intention de se rendre à la piscine olympique entre ses courses, cherchant l'équilibre entre son désir d'encourager ses coéquipiers et le besoin d'avoir un peu de quiétude.

«Je veux m'assurer que je profite de l'expérience olympique et je suis tellement excité pour mes coéquipiers.

«Mais je pense aussi que ça peut être très demandant si on s'implique pleinement au cours des 16 sessions. Je vais donc devoir bien doser mon temps d'entraînement et m'assurer de ne pas être trop absorbé par les à-côtés au détriment de ma course.»

PLUS:pc