NOUVELLES

Marie-Hélène Prémont est satisfaite de son résultat dans les circonstances

28/07/2012 10:13 EDT | Actualisé 27/09/2012 05:12 EDT

VAL D'ISÈRE, France - Marie-Hélène Prémont a connu une sortie difficile samedi, à Val d'Isère en France, où se déroulait la dernière étape de la Coupe du monde de vélo de montagne cette saison. En dépit d’un problème d’équipement et d’une luxation à une épaule, la Québécoise a réussi à conclure la course au 14e rang, à sept minutes 19 secondes de la gagnante, la Norvégienne Gunn-Rita Dahle Flesjaa (1 h 32 min 7 s).

La Française Julie Bresset (à 46 s) a pris le deuxième rang et la Britannique Annie Last (à 1 min 09 s), le troisième. Emily Batty (à 1 min 34 s) a obtenu le meilleur résultat canadien avec une quatrième place.

Également en action, Catharine Pendrel (à 4 min 48 s) a pris le neuvième rang. Ce résultat a permis à la Britanno-Colombienne de conclure la saison sur le circuit de la Coupe du monde en tête du classement général.

Malgré une dernière étape difficile à Val d’Isère, Prémont termine quant à elle la saison au huitième rang.

«Comme il y a eu beaucoup de pluie la nuit dernière, le parcours, qui a été sec toute la semaine, était détrempé. Je n’ai pas fait le bon choix de pneus pour la course. C’était beaucoup plus glissant que je ne l’avais imaginé», a expliqué Prémont.

En plus de la mauvaise adhérence de ses pneus, la Québécoise a dû composer avec une blessure à l’épaule.

«J’ai subi une luxation il y a deux semaines à l’entraînement. Ça s’est reproduit plus tôt cette semaine et au premier tour de la course d’aujourd’hui (samedi) alors que j’étais sixième. J’ai dû me ranger sur le côté pour replacer mon épaule. Mon tempo a été un peu brisé», a raconté la Québécoise de 34 ans.

Malgré tout, Prémont a choisi de poursuivre la course.

«Il y avait une descente vraiment glissante et j’ai décidé de la faire à pied à chaque tour pour ne pas prendre de risque. J’ai pensé arrêter, mais je savais qu’une fois replacée, en théorie, mon épaule serait correcte, a dit Prémont. J’ai pris un rythme conservateur. Je voulais finir la course pour amasser le plus de points possible en vue des Mondiaux puisque ça aura une incidence sur mon rang de départ.»

Il s’agissait de la dernière épreuve de vélo de montagne avant celle des Jeux olympiques. Rappelons que Batty et Pendrel ont été choisies pour représenter le Canada à Londres.

Quant à Prémont, elle rentrera au Québec pour parfaire sa préparation en vue des Championnats du monde qui auront lieu en septembre, à Saalfenden, en Autriche.

PLUS:pc