NOUVELLES

Le huit de pointe canadiens messieurs subit un revers de fortune à Londres

28/07/2012 06:54 EDT | Actualisé 27/09/2012 05:12 EDT

LONDRES - Le huit de pointe canadien messieurs a subi un revers de fortune aux Jeux de Londres, samedi, après s'être contenté du quatrième rang en préliminaires et il devra passer par la ronde de repêchage.

Le Canada, champion olympique en titre, a terminé loin derrière les Allemands, vainqueurs de cette vague. Le Royaume-uni s'est classé deuxième et les Pays-Bas ont pris le troisième rang.

Cette ronde préliminaire a permis à l'Allemagne et aux États-Unis, qui ont remporté l'autre vague, d'accéder directement à la finale, mercredi.

Les Canadiens, médaillés d'or à Pékin en 2008, ont franchi l'arrivée en 5:37,91 et ils doivent désormais finir parmi les quatre premiers au repêchage lundi pour demeurer dans la lutte pour une médaille.

L'équipe canadienne, composée de Gabriel Bergen, Douglas Csima, Rob Gibson, Conlin McCabe, Malcolm Howard, Andrew Byrnes, Jeremiah Brown, Will Crothers et du barreur Brian Price, s'est présentée à Londres avec de grandes ambitions après avoir réalisé un record du monde (5:19,35) en mai.

«Nous ne sommes pas satisfaits, a dit Howard. Nous n'avons pas été en mesure de faire ce que nous devions faire. Il faudra faire mieux dès lundi.»

Ce dernier est cependant confiant de voir son équipe, qui avait brisé le record du monde lors de la Coupe du monde en mai dernier, rebondir dès lundi.

«Je ne doute pas de notre vitesse (sur l'eau)», a dit Howard.

Les Allemands, qui ont terminé l'épreuve en 5:25,52, se sont imposés lors des trois dernières éditions des championnats du monde.

Ils étaient inquiets à la suite du tirage au sort jeudi, se retrouvant dans la vague la plus forte avec les champions olympiques, le nation hôte qui fait figure d'épouvantail et la puissante embarcation néerlandaise.

«Ils (les Allemands) sont pratiquement en avant de tout le monde, a observé l'entraîneur de l'équipe américaine Mike Teti. J'ai pu les observer lors d'entraînements et sur vidéo. Maintenant, j'ai pu les voir en personne. Ils sont vraiment, vraiment bons.»

De leur côté, en deux de pointe sans barreur, les Canadiens Scott Frandsen et Dave Calder, médaillés d'argent à Pékin, ont remporté leur vague avec un temps de 6:23,91 pour ainsi se qualifier pour les demi-finales.

«C'était une course solide, a dit Frandsen. Une bonne première étape. Nous avions du rythme en plus d'être en contrôle.»

Frandsen et Calder avaient décidé de se retirer après les Jeux olympiques de Pékin, en 2008, mais ont décidé de tenter le coup de revenir à Londres.

PLUS:pc