NOUVELLES

Phelps n'a pas fait le poids contre Lochte; la Chine fait le plein de médailles

28/07/2012 07:01 EDT | Actualisé 27/09/2012 05:12 EDT

LONDRES - Michael Phelps a échoué dans sa première tentative de médaille aux Jeux olympiques de Londres, samedi, faisant voler en éclats l'aura qu'il s'était lui-même façonnée en récoltant huit médailles d'or à Pékin, il y a quatre ans.

Le nageur américain n'est même pas parvenu à se hisser sur le podium au 400 mètres quatre nages individuel lors de la première journée complète de compétitions. Il a dû se contenter du 4e rang, loin derrière son compatriote Ryan Lochte, qui semblait destiné à effacer la marque mondiale de Phelps (4:03,84) avant de manquer d'énergie lors de la dernière longueur. Lochte (4:05,18) a devancé ses plus proches rivaux, le Brésilien Thiago Pereira et le Japonais Kosuke Hagino, par plus de trois secondes.

La journée aura d'ailleurs été fertile en émotions de toutes sortes au Centre aquatique. Le moment le plus enivrant est venu de la jeune chinoise Ye Shiwen, auteure du premier record du monde de la compétition, au 400m quatre nages individuel.

L'Américaine de 19 ans Elizabeth Beisel menait la course lorsque Ye, qui n'est âgée que de 16 ans, a doublé Beisel lors de l'étape du style libre. Ye a complété l'épreuve en 4:28,43, effaçant par plus d'une seconde l'ancienne marque qui appartenait à l'Australienne Stephanie Rice (4:29,45) depuis les Jeux de Pékin. Beisel a terminé à un peu moins de trois secondes de la gagnante, tandis que la Chinoise Li Xuanxu se classait troisième.

Sun Yang a procuré une deuxième médaille d'or aux nageurs chinois, défaisant le champion olympique en titre Park Tae-hwan de la Corée du Sud, qui avait été admis à la finale après avoir remporté un protêt logé à l'issue de la demi-finale.

Ces performances en piscine ont d'ailleurs permis à la Chine de s'emparer du premier rang du classement des médailles, avec six, quatre d'or et deux de bronze. L'Italie (2-2-1) et les États-Unis (1-2-2) se partagent le deuxième échelon, tandis que le Brésil (1-1-1), la Corée du Sud (1-1-1) et le Japon (0-2-1) totalisent trois médailles à l'issue du jour 1. Treize autres nations ont obtenu une médaille.

C'est aussi à la Chine qu'est revenu l'honneur de recevoir la première médaille d'or des Jeux de Londres, grâce à Yi Siling qui s'est imposée à la carabine 10 mètres. Sa compatriote Dan Yu a accédé à la troisième marche du podium.

La Chine a complété sa récolte avec une médaille d'or en haltérophilie féminine grâce à Mingjuan Wang, chez les moins de 48 kg.

Federer a dû forcer

La quête d'une médaille d'or de Roger Federer en simple masculin du tournoi de tennis, la pièce manquante à son arsenal d'honneurs, s'est amorcée sur une note boiteuse. Le Suisse, favori du tournoi après son triomphe à Wimbledon il y a trois semaines, a eu besoin de trois manches pour se défaire du Colombien Alejandro Falla, 6-3, 5-7, 6-3. L'Argentin Juan Martin Del Potro a eu la vie beaucoup plus facile, défaisant le Croate Ivan Dodig 6-4, 6-1.

Le Tchèque Tomas Berdych a cependant vu son aventure olympique s'interrompre dès le premier tour. Le Belge Steve Darcis a causé une forte surprise en sortant Berdych en des manches identiques de 6-4, 6-4.

Surprise de taille également chez les femmes, où l'Espagnole Carla Suarez Navarro a éliminé l'Australienne Samantha Stosur 3-6, 7-5, 10-8. La Slovaque Daniela Hantuchova a également étonné en défaisant la Chinoise Li Na 6-2, 3-6, 6-3.

L'Américaine Serena Williams, la Belge Kim Clijsters, la Russe Vera Zvonareva, l'Italienne Francesca Schiavone, la Danoise Caroline Wozniacki et la Tchèque Petra Kvitova ont toutes remporté leur match de premier tour plus ou moins aisément.

En cyclisme sur route, le Kazakh Alexandr Vinokurov s'est imposé à Londres au terme d'une épreuve de 250 kilomètres, pour devancer au sprint le Colombien Rigoberto Uran Uran.

Médaillé d'argent des Jeux de Sydney en 2000, Vinokurov, âgé de 38 ans, s'est détaché d'un groupe de fuyards en compagnie d'Uran Uran à huit kilomètres de la fin. La bataille entre les deux s'est décidée dans les 300 derniers mètres.

Les spectateurs qui espéraient la victoire de leur favori, Mark Cavendish, auront été quittes pour une grande déception, le Britannique terminant au 28e rang, à 40 secondes du vainqueur.

Par ailleurs, le Comité international olympique a officiellement banni l'haltérophile albanais Hysen Pulaku des Jeux de Londres à la suite de l'échec d'un test antidopage.

Le CIO a déclaré que Pulaku avait été testé positif à un stéroïde, le stanozolol.

PLUS:pc