NOUVELLES

JO-2012 - Phelps ric-rac, déjà deux médailles chinoises

28/07/2012 08:04 EDT | Actualisé 27/09/2012 05:12 EDT

Les Jeux de Londres ont failli vivre leur premier choc samedi quand Michael Phelps a évité de justesse la sortie de route en série pour la première manche de son marathon aquatique, pendant que la Chine démarrait fort avec deux médailles et le premier titre olympique.

Peut-être troublé par le passage à la piscine de la Reine Elizabeth II, tout de bleu vêtue cette fois après le saumon de la veille pendant la cérémonie d'ouverture, le nageur de Baltimore s'est qualifié d'extrême justesse pour la finale du 400 m 4 nages des JO de Londres, en réalisant seulement le 8e temps des séries.

Double tenant du titre sur la distance, Phelps ambitionne de devenir samedi soir le premier nageur sacré champion olympique trois fois consécutivement dans la même épreuve. Un exploit que seules deux nageuses ont signé jusque là.

Une élimination prématurée aurait de même compromis le pari de Phelps de décrocher au moins trois médailles olympiques sur les sept épreuves qu'il doit disputer, afin de devenir le sportif le plus médaillé de l'histoire, devant la gymnaste soviétique Larissa Latynina et ses 18 médailles de 1956 à 1964.

Si Phelps a donc évité la catastrophe, ce n'est pas le cas du champion olympique du 400 m nage libre, le Sud-Coréen Park Tae-hwan, disqualifié pour faux départ en série.

Un autre des favoris, Paul Biedermann, recordman du monde de la distance, avec un chrono réalisé à l'époque des combinaisons en polyuréthane, n'a pas passé le cut, terminant à la 12e place.

Favoris pour la première des 302 médailles d'or des JO de Londres, les Chinoises de la carabine à 10 m n'ont pas tremblé, avec le titre pour Yi Siling, 23 ans, et le bronze pour sa compatriote Yu Dan.

Premiers au tableau des médailles lors de leurs Jeux, à Pékin, les Chinois ont dès le départ affiché leurs ambitions.

Une certitude: ce ne sont pas les cyclistes chinois qui vont perturber le podium de la course sur route, partie samedi matin du Mall, devant Buckingham Palace, en présence du prince Charles, avec le couronnement annoncé de Mark Cavendish.

Une semaine après son sprint victorieux sur les Champs-Elysées et la victoire sur le Tour de son compatriote et coéquipier Bradley Wiggins, l'homme de l'Ile de Man veut compléter la semaine triomphale du cyclisme britannique en ajoutant le maillot de champion olympique à son maillot de champion du monde.

Côté dopage, pas un jour ne se passe ou presque sans actualité: samedi, c'est l'haltérophile albanais Hysen Pulaku qui a été exclu des Jeux, après avoir été contrôlé positif au stanozolol, un stéroïde anabolisant, le même produit utilisé par Ben Johnson lors de la finale du 100 m de Séoul en 1988.

Le jeune haltérophile de 20 ans, contrôlé positif le 23 juillet, est le premier athlète sanctionné par la commission disciplinaire du CIO à Londres.

Pour la France, une première médaille était en vue samedi avec le trio d'archers Girouille-Faucheron-Prévost, qualifié directement pour les quarts de finale dans l'épreuve par équipes masculine après sa 2e place au tour de classement vendredi.

N.2 mondiaux, les archers Bleus visent l'argent au minimum, face à des Sud-Coréens qui ont démarré très fort vendredi avec deux records du monde.

ol/heg

PLUS:afp