NOUVELLES

Jesse Marsch aime la direction que prend l'Impact depuis quelques matchs

28/07/2012 10:53 EDT | Actualisé 27/09/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - En signant un troisième gain consécutif sur sa pelouse, l'Impact de Montréal a fait davantage que de réjouir sa première salle comble de la saison: il a inspiré confiance à son entraîneur.

Pas que Jesse Marsch n'avait pas confiance en ses ouailles auparavant. Loin de là. Mais l'entraîneur-chef recrue estime que son équipe prend une tangente très intéressante depuis quelques rencontres.

Les performances à domicile des derniers matchs lui donnent raison: en plus de ses trois victoires en MLS, l'Impact a livré tout un match à l'Olympique Lyonnais, mardi, récoltant un verdict nul de 1-1 (qu'une séance de tirs au but est venue effacer pour le spectacle). Marsch voit son équipe transporter les aspects positifs de sa tenue de matchs en matchs.

«Malgré certains des résultats obtenus à l'étranger récemment, l'équipe est dans une période très positive, estime l'Américain. Ça ne s'est pas toujours transformé en bons résultats, mais si les matchs à Philadelphie (défaite de 2-1) et à Houston (défaite de 3-0) se passent un petit peu différemment, peut-être qu'on serait en train de vivre une séquence de résultats heureux.

«Maintenant, nos joueurs reviennent en santé et nous disposons d'une formation complète ou presque, ce qui fait que nous sommes très confiants.»

Même s'il ne disputait qu'un premier match en MLS avec sa nouvelle formation, la nouvelle acquisition de l'Impact, Alessandro Nesta, n'est certainement pas étranger à cette confiance que l'entraîneur perçoit.

«Alessandro et Nelson (Rivas, récemment remis d'une blessure à l'abdomen) ont connu un excellent match. Ces gars nous aident à calmer le jeu et donnent un autre sens à notre jeu.»

Nesta, par le truchement d'un interprète, s'est dit satisfait de cette première prestation.

«Je me suis bien senti sur le terrain, a indiqué celui qui a disputé les 90 minutes de la rencontre. Cette victoire est importante et maintenant, il faut aller en chercher d'autres. On doit continuer de gagner.»

Marsch était aussi heureux de voir que son club a été en mesure d'apporter les ajustements nécessaires contre une équipe qui l'a dominé au cours des deux premiers affrontements cette saison. Il était particulièrement ravi de la réaction des siens après que Thierry Henry eut rapproché les visiteurs à un seul but, une situation qui a parfois mené à un effondrement défensif par le passé.

«J'ai dit aux joueurs que bien que nous avions subi deux revers contre New York, nous avions bien joué lors de ces deux matchs. Alors ils devraient afficher de la confiance sur le terrain. Je leur ai dit de bien faire ce qu'ils contrôlent et de ne pas se soucier de ce que les Red Bulls contrôlent.

«Le but de Henry a rendu les choses intéressantes, c'est certain. Nous aurions pu nous effondrer et accorder un deuxième filet. Mais le groupe est demeuré soudé, fort. Je pense que l'équipe en retirera une bonne dose de confiance.»

Di Vaio pas distrait par l'histoire des matchs truqués

Le joueur désigné de l'Impact Marco Di Vaio, qui a marqué son premier but dans l'uniforme bleu, blanc et noir, a dit ne pas être préoccupé par les rumeurs qui le lient au scandale des matchs truqués en Italie.

Bien qu'il ne soit pas accusé d'avoir influencé les résultats des matchs sous enquête, Di Vaio est accusé de ne pas avoir rapporté des agissements frauduleux.

«Je n'ai rien fait, alors je ne suis pas préoccupé par cette situation, a-t-il dit. Je n'ai pas de souci à ce sujet. On va démontrer que je n'ai rien fait.»

PLUS:pc