NOUVELLES

J0-2012 - 400 m 4 nages - Lochte: "Ca me donne une énergie folle"

28/07/2012 05:13 EDT | Actualisé 27/09/2012 05:12 EDT

L'Américain Ryan Lochte a indiqué que sa victoire samedi en finale du 400 m 4 nages, devant son compatriote Michael Phelps, seulement 4e, lui donnait une "énergie folle" pour la suite des JO de Londres, dont il pourrait devenir l'une grandes figures.

Q: Quels sentiments vous animent en ce moment?

R: "Je me suis entraîné dur pendant quatre ans. C'est une sensation incroyable de savoir que le travail a payé. Avoir ma famille ici pour m'encourager m'a beaucoup aidé. Pendant la course, je n'ai pas cessé de regarder le tableau. Je savais que ce ne serait pas seulement Michael et moi, qu'il y avait d'autres grands nageurs dans la course. Quand j'ai touché le mur, j'étais sous le choc, et je le suis encore. Je l'ai déjà dit, mais c'est mon année: je le sens. Je suis prêt à tout casser sur ces Jeux ! Je me suis mis minable pendant quatre ans et il n'y a pas de meilleure façon de commencer qu'avec une médaille d'or. Ca me donne une énergie folle, qui va me porter pendant tous les Jeux."

Q: Comment voyez-vous l'échec de Michael Phelps?

R: "C'est étrange de ne pas avoir Michael sur un podium avec moi. Il y a de la fierté à l'avoir battu, car il avait remporté le 400 m 4 nages aux deux derniers Jeux. Je ne sais pas si ça me classe parmi les grands de ce sport, ce n'est pas à moi de le dire. Mais pour moi, il est l'un des très grands et le restera à jamais. Il a donné 110% de ce qu'il avait. C'est tout ce que vous pouvez lui demander. Quand nous étions dans la salle de massage, il est venu me féliciter. Il m'a dit: +Bien joué, les USA n'ont pas perdu le titre sur 400 m 4 nages depuis longtemps, bravo+. Il était fier de moi et un peu énervé par rapport à lui-même, mais ça va le motiver pour le reste des Jeux. Je vais vous dire: la prochaine course dans laquelle il sera, il va l'illuminer."

Q: Comment expliquez-vous que vous ayez tardé à percer?

R: "Je n'ai aucun regret. Je vis ma vie de la manière dont je veux la vivre. J'ai eu des blessures par le passé en faisant des choses que je n'aurais probablement pas dû faire, mais je suis comme ça. J'étais jeune à Pékin. J'ai changé beaucoup de choses dans mon régime alimentaire et mon entraînement, et je suis allé beaucoup plus vite depuis. Si j'avais su ça avant, le scénario aurait été différent à Pékin, mais vous vivez et apprenez. J'ai 28 ans (il les aura le 3 août, Ndlr), ce qui est un peu vieux, mais j'explose en ce moment et je ne me vois pas arrêter d'aussitôt."

Propos recueillis en conférence de presse

ryj-cyb/jmt

PLUS:afp